• Compte Bancaire
    Jusqu'à 80€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    jusqu'au 30 mai 2017

    *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. 
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 30 mai 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 29 juin 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garanties en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • Crédit immobilier
  • Mag

Bourse : growth ou value, pourquoi choisir ?

Certaines actions sont décotées (value). D’autres sont des valeurs de croissance (growth). Chaque segment a ses amateurs.

growth ou value

Les sociétés assorties du statut boursier « croissance » ont un potentiel de développement a priori important. Ce qui justifie qu’elles se paient plus cher que les autres. C’est encore plus vrai lorsque la croissance est rare dans l’environnement économique. Les secteurs concernés sont la technologie, la santé, l’industrie ou la consommation. Les rendements sur dividende y sont plus faibles que dans la moyenne du marché.

S’ils s’intéressent aux valeurs de croissance, les professionnels ne veulent pas pour autant les surpayer. En effet, en cas de déception, les cours chutent. Cela permet aux sociétés qui ont une connotation « valeur » de prendre alors leur revanche. Lorsque les taux d’intérêt remontent, les valeurs de croissance sont aussi moins attrayantes, le financement de leur développement devenant plus onéreux, tandis que l’actualisation des flux de trésorerie leur est moins favorable. Un gérant « growth » s’intéresse davantage à la progression des chiffres d’affaires et des résultats qu’à la valeur intrinsèque des entreprises. Il ne faut pas oublier qu’un cours de Bourse, à long terme, suit toujours la courbe des bénéfices.

Une décote protectrice

Certains professionnels sont plus à l’aise avec les sociétés décotées. Ils estiment que la décote que font apparaître leurs cours de Bourse est protectrice, que ce soit par rapport au marché, en termes de multiple de résultats ou de capacité d’autofinancement, ou que ce soit par rapport aux capitaux propres, aux valeurs nettes comptables, aux actifs nets réévalués ou aux historiques de valorisation. C’est souvent vérifié, mais ce n’est pas une règle absolue. S’agissant de la « value », les secteurs les mieux représentés sont la finance, l’énergie, les services aux collectivités ou les télécommunications. Les valeurs décotées présentent habituellement l’avantage d’offrir des rendements plus élevés que la moyenne. Moins chères, elles sont également censées mieux résister que les autres aux baisses de marché.

L’idéal serait que les valeurs de croissance soient décotées, ce qui les rendrait encore plus séduisantes, mais cela ne se produit pratiquement jamais ! Respectant un biais naturel, beaucoup de professionnels apprécient la notion de GARP (Growth At a Reasonable Price, ou la croissance à un prix raisonnable). Ainsi que l'a déclaré le célèbre Warren Buffet :

« mieux vaut acheter une superbe entreprise à un prix correct qu’une entreprise correcte à un superbe prix ».

Une autre possibilité consiste à mélanger les styles. Cette manière de travailler est la plus répandue. Combiner plusieurs styles, en les dosant en fonction des époques, permet de mieux tirer parti de toutes les configurations de marché. Qui n’a qu’une approche ne sera favorisé que lorsque celle-ci est à la mode.

Découvrir aussi

Nos recommandations

L’exercice écoulé a été fertile en rebondissements : plongeon des actions au début, remontée du pétrole, Brexit, élection am&e...

Peu coûteux, liquides, donnant accès à une large gamme de classes d’actifs, les ETF connaissent un vif succès.

Près de 14 000 épargnants ont participé à l’enquête « La retraite, êtes-vous prêt ? »

Selon une étude d’Allianz Global Investors, les actions tirent leur épingle du jeu sur le très long terme.