• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/07/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • L'argent, on en parle

Marchés émergents : le Shenzhen-Hong Kong Stock Connect sur les rails

L’ouverture du marché chinois avec le lancement du programme Shenzhen-Hong Kong Stock Connect est un événement historique. C’est l’avis de Comgest. 

Shenzen Hong Kong

Pour les marchés émergents, l’ouverture de la Bourse de Shenzhen, fin 2016, est un événement marquant. La classe d’actifs marchés émergents sera, en effet, profondément modifiée par l’instauration du Shenzhen-Hong Kong Stock Connect, en complément du Shanghai-Hong Kong Stock Connect, en place depuis deux ans. Ce programme offre aux investisseurs étrangers la possibilité d’investir directement en actions chinoises libellées en renminbi. Jusqu’ici, seulement 1 % des actions chinoises cotées était entre des mains étrangères, contre 23 %, par exemple, pour les actions russes. Qu’en sera-t-il quand les actions « A » seront totalement intégrées dans l’indice MSCI Emerging Markets et pèseront pour 40 % dans l’indice ?

« De manière surprenante, relève-t-on chez Comgest, société de gestion présente à Hong Kong depuis vingt ans, cet événement historique semble avoir beaucoup moins retenu l’attention que l’élection de Donald Trump et sa promesse de rapatrier des emplois industriels aux Etats-Unis. Les deux programmes Connect donnent désormais accès à plus de 50 % de la capitalisation boursière du marché chinois, avec plus de 1.400 titres éligibles. »

 

Sélectivité de rigueur

Les transactions réalisées à Shenzhen et à Shanghai représentent plus de 20 % du marché boursier mondial ! Avec 16.000 milliards de dollars, la Bourse chinoise est de loin le plus importante au monde, alors que la Chine représente environ 15 % de l’économie mondiale. Le peu d’attention porté au programme Connect par les investisseurs internationaux pourrait venir du fait que ceux-ci se méfient de la Chine. Or, pour Comgest, la Chine est plus que l’usine du monde. La classe moyenne se développe et la croissance des services est une réalité. Dans de nombreux domaines, tels que les jeux en ligne, la publicité numérique et l’innovation sur Internet, certaines sociétés chinoises ont remonté la chaîne de valeur et s’affirment dans la concurrence mondiale.

Si les étrangers peuvent dorénavant acheter des actions domestiques chinoises libellées en renminbi, les Chinois peuvent aussi investir en actions cotées en dollar à Hong Kong. Selon Comgest, en Chine plus qu’ailleurs, la sélectivité est essentielle. La forte dispersion des performances rime avec opportunités. En témoignent les bons scores d’un fonds comme Comgest Growth Emerging Markets. Parmi les groupes privilégiés figurent Baidu, le Google chinois (avec une technologie de reconnaissance vocale considérée comme supérieure à celle de son rival américain), Kweichow Moutai, le Pernod Ricard chinois (spiritueux haut de gamme), et China Life, leader chinois de l’assurance-vie, porté par l’enrichissement de la classe moyenne et l’absence de système de retraite dans l’empire du Milieu.

Découvrir aussi

Nos recommandations

Les élections politiques qui ont eu lieu de chaque côté de l’Atlantique ont fait passer au second plan la situation économique en Chine. Une spécialiste ...

Si la planète finance se divise entre pays développés et pays émergents, la Chine est, pour nombre de spécialistes, la principale région du monde en ...