• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/07/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • L'argent, on en parle

Marchés américains : le message d’optimisme de Warren Buffett

Dans sa traditionnelle lettre annuelle aux actionnaires, le célèbre gérant milliardaire affiche son optimisme

Warren Buffett

Le milliardaire Warren Buffett a profité de la lettre annuelle aux actionnaires de sa société Berkshire Hathaway pour délivrer sa confiance et son optimisme face aux perspectives économiques américaines. Il a réitéré son discours sur les frais de gestion prohibitifs pratiqués par certains gérants et abordé plusieurs thèmes dont le rôle des immigrés dans la création de richesses du pays.

Beaucoup d'optimisme dans l'avenir du pays

Dans cette lettre, Warren Buffett fait une nouvelle fois l'éloge du système de libre marché des États-Unis. Le patron de Berkshire Hathaway a évoqué le « dynamisme économique » des États-Unis, qualifié de « miraculeux ».

Démocrate, il soutenait Hillary Clinton, mais se montre confiant dans la future croissance que l’économie américaine va connaître sous la présidence de Donald Trump. Optimiste sur la continuation de la valorisation des actions américaines dans le futur, il évoque toutefois « des chutes sur les marchés financiers » qui se produiront de façon occasionnelle et même des paniques « qui vont peser pratiquement sur toutes les actions ». Il appelle les investisseurs à ne pas céder à ces paniques.

Il a souhaité évoquer ce qui pour lui fait la richesse de l'Amérique depuis sa création :

« l'ingéniosité, l'économie de marché, une vague d'immigrés talentueux et ambitieux ». Et pour marquer cet optimisme sur la situation américaine il écrit également : « les bébés qui naissent aux États-Unis aujourd'hui sont la génération la plus chanceuse de notre histoire ».

Préoccupé par l’endettement excessif des Américains et la répartition inégale de la richesse, il insiste sur le rôle du gouvernement de « redistribution d’une part significative de l’abondance ».

La performance de son fonds

Dans la partie consacrée au fonds Berkshire et à sa performance 2016, il explique s’appuyer de plus en plus sur l'acquisition d'entreprises plutôt que l'achat d'actions. Berkshire détient ainsi déjà plus de 90 sociétés filiales.

Son cours boursier a crû de 23,4 % en 2016, soit à peu près le double de celle de l’indice Standard & Poor’s 500. Sa valeur comptable a enregistré une hausse de 10,7 %.

Son taux de croissance annuel composé a été de 20,8 % sur 52 ans.

Les fonds indiciels vantés pour leur « bas coût »

Comme très régulièrement il consacre un paragraphe aux pratiques de l'industrie financière et vante à nouveau les fonds indiciels à bas coûts. Selon lui, les petits et grands investisseurs devraient s'en tenir à ces fonds, meilleure solution pour éviter les frais d'investissement.

« La capacité des gérants de hedge fund à amasser des actifs a rendu nombre de ces derniers extraordinairement riches, alors même que leurs rendements étaient très mauvais », répète-t-il régulièrement.

Et toujours des conseils d'investissements en quelques phrases…

Chaque intervention de Warren Buffett est une occasion pour lui de distiller ses classiques conseils sous la forme de formules. Cette fois-ci il a souhaité mettre en garde les investisseurs ainsi :

  • « méfiez-vous quand les autres investissent, et investissez quand les autres se méfient »,
  • « votre propre peur est votre ennemi ».

Découvrir aussi

Nos recommandations
Warren Buffett n’est pas avare de conseils, essentiellement de bon sens, que tout investisseur devrait garder à l’esprit. En voici quelques-uns.

Où placer ses valeurs mobilières : points forts et points faibles de l'assurance-vie et du PEA

Pour éviter l’enfer du découvert et les angoisses chroniques devant les relevés de compte, ils prennent en main les mal luné(e)s du budget

Les trackers, ou Exchange Traded Funds (ETF), sont des supports d’investissement cotés en Bourse. Ils évoluent comme leurs indices sous-jacents, à la hausse ...

Quels sont les indicateurs qui comptent lorsqu’on investit en bourse ? Tour d’horizon avec les statistiques, les ratios et les indices.