• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/07/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • L'argent, on en parle

Les jeunes filles au pair, une affaire de famille

En échange du logement, du couvert et d’argent de poche, une jeune fille au pair garde vos enfants au quotidien.

jeunes filles au pair

Un échange culturel à double sens, pour les petits comme pour les grands !

Une jeune fille au pair, quelle différence ?

« Une jeune fille au pair est avant tout une étudiante », précise Delphine Vaills, présidente de l’Union française des agences au pair*. Plus grande sœur dynamique que stricte nounou, elle devient membre de la tribu à part entière, stimule les enfants, les éveille. Elle joue, rit et vit avec eux… et avec vous, jour après jour !

Quels bénéfices ? Un échange culturel et linguistique, éveillant les enfants aux autres et au monde. Et, surtout, la souplesse et la flexibilité horaire d’un mode de vie, plus que d’un mode de garde.

Combien coûte l’accueil d’une jeune fille au pair ?

Une jeune fille au pair fournit 30 heures par semaine de garde d’enfants ou de petites tâches ménagères, à raison de 5 à 6 heures par jour, avec une journée de congé hebdomadaire. Elle peut assurer une ou deux soirées de baby-sitting.

En échange, vous lui garantissez logement, couvert et 80 € à 100 € d’argent de poche par semaine. Il vous faut l’affilier à la Sécurité Sociale et la déclarer à l’Urssaf, pour des charges d’environ 200 € par mois. Soit un budget mensuel moyen de 600 € non déductibles, hors logement et nourriture.

Ce qu’il faut savoir avant d’opter pour une « au pair »

Si les enfants découvrent une langue étrangère, « il est essentiel de ne pas confondre jeune fille au pair et nurse anglaise », insiste la présidente de l’UFAAP. Une jeune fille au pair vient en France pour apprendre le français, non pour parler sa langue maternelle. Elle doit d’ailleurs arriver avec un niveau suffisant pour communiquer sans entraves.

De même, si ses références sont vérifiées et validées, une jeune fille au pair n’est pas une professionnelle de l’enfance, ni une femme de ménage !

Comment recruter votre jeune fille au pair ?

Internet regorge de petites annonces. L’ennui ? Des candidates sans filtre, peu sérieuses ou parlant à peine français ! Privilégiez les agences spécialisées agréées par l’UFAAP : les candidates y sont sélectionnées pour leur expérience et leur niveau de langue. Moyennant des frais annuels moyens de 700 €, vous bénéficiez d’un encadrement en continu et d’un suivi administratif.

Le secret d’un échange réussi ? « Creuser le projet de la jeune fille », conseille Delphine Vaills, et « être prêt à l’intégrer à la famille ».