• Compte Bancaire
    Jusqu'à 80€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    jusqu'au 30 mai 2017

    *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. 
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 30 mai 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 29 juin 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garanties en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • Crédit immobilier
  • Mag

Cartes bancaires : repli de la fraude domestique en 2015

Dans son treizième rapport annuel d’activité relatif à l’exercice 2015, l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement dresse un bil...

Fraude carte

La fraude sur les opérations réalisées en France a poursuivi son repli tandis que la fraude sur les transactions transfrontalières continue à augmenter de façon significative.

Un taux de fraude global stable

Sur les transactions traitées dans des systèmes français, le taux de fraude global (tous paiements et retraits réalisés avec des cartes françaises et avec des cartes étrangères en France) est relativement stable à 0,082 % en 2015 (contre 0,080 % en 2014).

Le montant total piraté ressort à 522,7 millions d'euros, en hausse de 4,4 % par rapport à 2014, malgré de nouveaux progrès sur les paiements en France, indique le rapport. Ce sont en effet les paiements transfrontaliers qui sont à l'origine de cette hausse.

Le montant moyen d’une transaction frauduleuse est stable à 113 euros.

Repli de la fraude en France

Pour la deuxième année consécutive, la fraude sur les opérations réalisées par cartes bancaires en France a poursuivi son repli en 2015 : le taux de la fraude a été de 0.040 % contre 0.043 % en 2014.

La bonne nouvelle selon l’Observatoire est que la fraude a, pour la première fois :

  • baissé en valeur (225 millions d'euros, contre 235 millions en 2014),
  • en taux (0,040 %, contre 0,043 % en 2014),
  • pour chacun des grands modes d'utilisation (paiements chez un commerçant, retraits aux distributeurs et paiements à distance).

L'Observatoire relève d'ailleurs le niveau historiquement bas du taux de fraude sur les paiements au point de vente (0,009 %).

Par catégorie, les paiements à distance représentent toujours la majeure partie de la fraude en valeur (66,5 %), alors qu’ils ne constituent pourtant que 11,6 % du montant total des transactions domestiques. Le taux (0,228 %, soit 1 € pour 440 € de paiements) est 20 fois supérieur à celui des paiements à un terminal mais en baisse continue depuis 4 ans.

Le problème des sites d’e-commerce étrangers

«Le taux de fraude sur les transactions internationales est près de dix fois supérieur à celui sur les transactions domestiques», souligne le rapport. Si elles ne représentent que 12,6 % des transactions, elles concernent 57 % du montant total des fraudes.

Par rapport à 2014, la fraude sur les transactions transfrontalières a bondi de 12 % à 297,9 millions d'euros. Cette progression toute principalement les cartes de porteurs français utilisées à l’étranger. Les achats sur des sites d’e-commerce étrangers restent de loin les plus problématiques.

Dans ce contexte, l'Observatoire rappelle que « la généralisation des dispositifs d’authentification renforcée en Europe demeure une priorité ».

Le paiement sans contact est fiable

Sur les 84 millions de cartes en circulation en France, 40 millions sont équipées du paiement sans contact c’est à dire qu’elles permettent de payer sans composer son code secret. Le montant des transactions opérées via cette technologie connaît un très fort développement : il est passé de 50 millions d'euros par mois il y a deux ans à 500 millions d'euros.

Le taux de fraude sur les paiements sans contact, s’établit à 0.019 %, soit un niveau intermédiaire entre celui des paiements au point de vente (0,009 %) et celui des retraits (0,033 %).

L’Observatoire constate qu’il n’y a pas de « vulnérabilité technologique spécifique » car les cas de fraude concernant la technologie sans contact ont pour origine le vol ou la perte de la carte.