• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/07/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • L'argent, on en parle

La nouvelle vie des citadins

La ville change, ses habitants aussi… c’est du moins ce que pensent 93% des urbains, selon un récent sondage réalisé par Auchan:Direct et OpinionWay.

La nouvelle vie des citadins

Le travail avant tout

Le temps de travail en ville s’allongerait-il au fil des années ? Tel est du moins le ressenti des citadins actifs, accusant des journées moyennes de 7 h 23 au bureau, auxquelles s’ajoute 1 h 12 à la maison. Au total, les actifs urbains, CSP+ en tête, consacrent 43 h par semaine au travail.

Véritable révolution du travail moderne, la frontière entre bureau et maison tend à s’effacer. Près de 26% des sondés avouent travailler de chez eux le soir en semaine après le bureau, le matin avant de partir ou même le weekend, pour certains !

Un emploi du temps bien rempli

Dans une journée bien remplie, le travail n’est pas la seule constante. Reste à emprunter les transports, faire les courses ou le ménage ! La nouveauté ? Près de 38% des urbains estiment passer plus de temps à faire leurs courses ou à manier le plumeau qu’il y a dix ans.

Avec un total de 2 h 30 par jour, en moyenne, un jour de semaine, les tâches domestiques pèsent lourd sur le planning… en particulier lorsque s’ajoutent les temps de transport, occupant en moyenne 1 h 16 par jour en ville, 38 minutes par jour le weekend… des délais, là encore, en augmentation selon 34 % des actifs sondés.

La détente à la traîne

Si le travail occupe l’essentiel des plannings citadins, le sommeil, lui, ne se voit attribuer que 7 h par nuit en moyenne… et seulement 53 minutes supplémentaires le weekend ! Près de 47% des urbains estiment dormir moins qu’il y a dix ans, faire moins de shopping, passer moins de temps entre amis, ou même en famille pour 38%.

Ils sont également 48% à consacrer moins de temps à se ressourcer, 43% à moins lire et 42% à faire moins de sport. Le troisième poste d’activité urbaine ? Internet, bien sûr, occupant 2 h 40 par jour juste derrière les 2 h 41 de la télévision.

A chaque ville ses horaires

Plus de travail, moins de détente, l’enfer serait-il citadin ? Tout dépend des villes ! Si les journées débutent en moyenne à 6 h 41 dans tout le pays, les actifs d’Île de France terminent leur journée de travail presque une heure plus tard que la moyenne nationale : 17 h 37, contre 16 h 59 de moyenne. Quant au coucher, il intervient à 22 h 29 à Lille, 23 h 16 à Paris.

Découvrir aussi

Nos recommandations

Budget et usages, quelles sont les tendances 2016 ?

Pour éviter l’enfer du découvert et les angoisses chroniques devant les relevés de compte, ils prennent en main les mal luné(e)s du budget

Sur le long terme, les primo-accédants ont intérêt à devenir propriétaires de leur résidence principale. Encore faut-il acheter à un prix compétitif et financer son opération au meilleur taux. (…)