• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Faut-il souscrire une assurance crédit ?

Il n’y a aucune obligation légale de souscrire une assurance crédit. En revanche, certains organismes peuvent refuser l’accord d’un crédit en l&...

Souscrire assurance crédit - BforBank

Il est fortement conseillé de souscrire une assurance de prêt lorsqu’on décide d’emprunter.
Il est possible de souscrire une assurance liée à un crédit immobilier ou un prêt personnel.

L’obtention d’une assurance crédit est souvent précédée d’un questionnaire de santé précis où toute fausse déclaration entraîne la nullité du contrat.


Assurance crédit : priorité aux garanties décès et invalidité

Demandée par les organismes préteurs comme garantie minimum, l’assurance crédit protège la banque en prenant en charge le remboursement du capital restant dû en cas de décès, d’invalidité de l’emprunteur ou d’incapacité (permanente ou temporaire) de travailler. Mais elle protège également les proches de l’emprunteur décédé ou frappé d’une invalidité reconnue par la Sécurité sociale comme définitive et permanente.
Si l’emprunteur est reconnu en invalidité permanente totale ou incapacité totale permanente, l’assurance crédit prend en charge le remboursement des mensualités de l’emprunteur jusqu’à ce que celui-ci puisse reprendre son activité professionnelle. Pour cela, il faut que le contrat d’assurance crédit stipule bien : « indemnisation si l’emprunteur ne peut plus exercer une quelconque activité professionnelle ». 

 

L’assurance crédit perte d’emploi, c’est quoi ?

Le rôle de l’assurance perte d’emploi, aussi appelée assurance chômage, est de prendre en charge le remboursement (partiel ou total), en cas de perte de travail. Cette assurance n’est proposée que dans le cas où l’emprunteur est salarié. 
Ainsi, si l’emprunteur perd son emploi, l’assurance prévoit une indemnisation limitée dans le temps. 
En plus d’être onéreuse, cette assurance est soumise à de nombreuses restrictions. En effet, dans le cas d’une démission ou d’un licenciement pour faute grave, elle n’est plus valide. Souvent, les conditions d’adhésion sont assez strictes (nature du contrat de travail, ancienneté dans la société, etc.). C’est pour cela que les emprunteurs n’y ont que rarement recours. 
 

Emprunter à deux : comment ça marche coté assurance crédit ?

Si on achète en couple, l'assurance décès et invalidité peut être partagée. Par exemple, Madame X peut être assurée à hauteur de 30 % et Monsieur X à hauteur de 70 %. Si Madame X décède, son mari ne remboursera plus que 70 % de la mensualité. L’assurance prend le reste en charge. Si Monsieur X décède, sa femme ne remboursera plus que 30 % de la mensualité. Une solution plus avantageuse, en termes de prix, que d'assurer les 2 parties à 100 %.


Délégation d’assurance : la liberté de choisir votre assurance crédit

La loi « Lagarde » interdit aux banques depuis le 1er septembre 2010 de refuser une assurance crédit différente de la leur. C’est ce qu’on appelle la « délégation d’assurance ». Vous avez donc le libre choix de votre assurance crédit !
Cependant, il est primordial que les clauses de ce contrat offrent un niveau de garantie égal ou supérieur à celui du contrat d’assurance proposé par la banque. La banque se doit alors d’accepter et ne peut en aucun cas modifier les conditions du prêt prévues dans l’offre.