• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Quand les radiateurs deviennent « intelligents » et connectés

Après les convecteurs « grille-pains » et les rayonnants, les industriels du secteur parient désormais sur le pilotage à distance des appareils....

Des radiateurs connectés

Dans les rayons et sur les sites internet des distributeurs ou des grandes enseignes de bricolage, ils ne sont pas encore légion. Mais c’est la nouvelle frontière des fabricants de radiateurs électriques : proposer des appareils « intelligents et connectés ». Après les convecteurs « grille-pain » des années 70-80, les « rayonnants » des années 90 et les radiateurs à inertie des années 2000, les fabricants ont mis sur le marché ces dernières années des produits « intelligents » : dotés de capteurs, ils sont capables de détecter la présence -ou l’absence- d’une personne mais aussi une fenêtre ouverte, et ainsi d’adapter rapidement la température dans une pièce. « Chaque appareil embarque sa propre intelligence grâce à un système radio, et mémorise les habitudes de vie », résume Thierry de Roquemaurel, dirigeant du groupe Atlantic et président de la commission thermique du Gifam, le syndicat professionnel.

Afficher sa consommation sur smartphone

Mais la nouveauté 2015, c’est « la connectivité » : « chaque industriel développe sa propre solution, avec pour objectif d’améliorer le confort et la dépense énergétique », poursuit Thierry de Roquemaurel. Deuxième acteur du secteur en France avec 250 millions d’euros de chiffre d’affaires, le groupe Muller (Noirot, Airélec, Campa...) lance ainsi une application Smart ECOcontrol, qui permet, avec des modules embarqués sur les radiateurs ou sur le tableau électrique (baptisés Kit mobile access), de piloter à distance son système de chauffage et de disposer d’un affichage des consommations, sur smartphone, tablette ou ordinateur. « La transformation digitale va marcher parce qu’aujourd’hui, tout le monde est équipé. Et nous l’avons développé pour plusieurs produits de chaque marque, pour que ce soit disponible sur l’ensemble des gammes », explique Pascal Teurquetil, directeur général du groupe Muller.

Quant au leader Atlantic, qui produit aussi les marques Thermor et Sauter, il vient de lancer Cozy touch, un « bridge » qui se fixe sur la box internet et qui, après téléchargement d’une application sur Iphone ou Google Play, permet lui aussi de piloter à distance son système de chauffage, de chauffe-eau et de ventilation. Depuis deux ans, les deux industriels ont multiplié les tests, équipant notamment des logements sociaux -permettant d’avoir des groupes témoins- pour tester leurs innovations.

20 à 25.000 logements équipés

Le marché des radiateurs intelligents est encore embryonnaire, avec 20 à 25.000 logements équipés, quand 2 millions d’appareils de chauffage électrique sont vendus chaque année en France, selon le Gifam. Avec un tiers du parc de logements chauffé à l’électricité (un héritage du parc nucléaire) en France, les industriels français ont un intérêt fort à développer des innovations. Celles-ci sont aussi une réponse au tassement de leur activité, lié à la crise du bâtiment et à la mise en œuvre de la « RT 2012 », la réglementation thermique applicable aux logements neufs, qui favorise aujourd’hui le chauffage au gaz. « La RT 2012 a écarté nos technologies des années 2000. Mais nos nouvelles technologies permettant des économies, elles peuvent être réinstallées »,  estime Pascal Teurquetil. Les fabricants de thermostats connectés comme Netatmo ont quant à eux choisi de se développer sur les autres énergies, comme les chaudières individuelles à gaz ou les pompes à chaleur. « Notre analyse, c’était que les fabricants de radiateurs électriques allaient logiquement intégrer directement le thermostat dans leurs appareils. Et le chauffage électrique reste un marché très français », pointe Frédéric Potter, président de Netatmo. « Mais cela participe à l’éveil du grand public et donc à l’extension de ces marchés », estime-t-il.