La France : champion de l'export de millionnaires

La France détient un record mondial : il est en tête du classement des exportateurs … de millionnaires.

Millionaire

Selon l’enquête annuelle du cabinet d’analyse sud-africain New World Wealth, 12 000 millionnaires français supplémentaires ont quitté leur pays en 2016. Cela représente une augmentation de 20 % par rapport à l’année dernière. Le phénomène concerne d’autre pays : le nombre d’émigrants millionnaires est passé de 64 000 à 82 000, soit une augmentation de 28 %. Classement, nombre de partants, pays de prédilection, décryptage.

La France : champion de l’exode des millionnaires

Chaque année le cabinet New World Wealth publie les conclusions d’une étude sur les déplacements des millionnaires.

La France est le pays qui a le plus perdu de millionnaires : 12.000 départs selon l’étude et plus de 60.000 depuis 2000. La tendance est fortement à la hausse ces dernières années avec 6.000 départs en 2014 et 10.000 en 2015 soit un pic de 22 000 départs de millionnaires pendant ces deux dernières années.

Ces millionnaires appelés les High net worth individuals (HNWIs), sont définis comme les personnes qui possèdent un patrimoine estimé à un million de dollars. Cette population est évaluée fin 2016 à 13,6 millions selon le site américain MarketWatch.

Quelles sont les destinations choisies par nos millionnaires français ? Malgré une hausse des départs, les destinations restent assez stables  dans l'ordre : le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie, les États-Unis et Israël.

En France, les moins riches partent aussi

Si le France fait partie de la tête de classement des émigrants riches, on constate que ce ne sont pas seulement les millionnaires qui quittent l’hexagone. Selon les chiffres que l’administration fiscale a publié en 2016, le nombre de contribuables toutes catégories confondues s’élevait à 200.000 personnes.

Dans chacune des catégories de 400 000 euros par an et plus, on dénombre 15 % de contribuables de moins en 2014 qu’en 2013. Et le nombre de foyers ayant un revenu entre 800.000 et 3 000.000 euros a chuté en moyenne de 30 % en 2014 par rapport à 2013.

Quels éléments incitent les millionnaires à quitter leur pays ? Terrorisme, poids de la fiscalité, économie atone… répond le rapport du New World Wealth.

« Impactée par une montée des tensions religieuses entre chrétiens et musulmans, notamment dans les zones urbaines », l’étude voit le mouvement s’accélérer en France dans la décennie « à mesure que les tensions vont s'intensifier. »

Le top du classement des pays touchés par l’émigration de riches

Parmi les autre pays marqués par les départs on citera après la France, la Chine avec 9 000 départs et surtout deux nouveaux arrivants :

  • le Brésil avec  8 000 départs  contre 1000 en 2015
  • la Turquie avec 6 000 départs en 2016 contre 1 000 en 2015 !

Quelles sont  les destinations gagnantes ?

Du côté des gagnants, l’Australie est le premier du classement en termes de destinations choisies  pour la deuxième année consécutive avec 11 000 nouveaux millionnaires arrivés, avant les États-Unis (10 000 arrivées) et le Canada (8 000 arrivées).

Un pays ressort dans le Top five du classement : la Nouvelle-Zélande, qui a vu son nombre de millionnaires arrivés doubler. 

A noter que les millionnaires du Moyen-Orient préfèrent s’orienter vers les Emirats Arabes Unis.

Des chiffres fiables ?

Pour certains observateurs, ces résultats doivent être relativisés pour plusieurs raisons.

Tout d’abord car il n’existe pas de définition universelle du millionnaire, chaque étude ayant la sienne. Certaines études ne prennent pas en compte le patrimoine immobilier, ni les parts détenues dans une entreprise. D’autres comptabilisent  la valeur de la résidence principale dans le patrimoine. Le nombre évolue dans une fourchette large selon la méthodologie employée.

Ensuite selon certaines études, le nombre des  millionnaires aurait tendance à augmenter en France, plus que dans les autres pays européens. Dans le même ordre d’idées, l’administration fiscale affirmait que le nombre de foyers fiscaux assujettis à l’ISF avait augmenté de 11% entre 2014 et 2015.

Découvrir aussi

Nos recommandations

Avec la gestion collective, les épargnants ont à leur disposition des milliers de possibilités proposées par plusieurs centaines de sociétés.

Une étude confirme la réputation des Français : de grands épargnants mais réticents à investir leur épargne

Le succès des ETF s’explique par de nombreux avantages : frais de gestion faibles et négociation aisée, ils sont négociables en Bourse de Paris.

Emmanuel Macron souhaite modifier le régime fiscal de certains revenus du capital. Quel impact pour la fiscalité des intérêts de votre livret bancaire ?

Comment la réforme de la taxe d'habitation, l’une des mesures fiscales phare d’Emmanuel Macron, sera-t-elle appliquée ?