Ce qui va changer au 1er juillet 2017

Plusieurs nouveautés entrent en vigueur le 1er juillet. Les automobilistes ne sont pas épargnés! Que faut-il savoir ?

Hausse de l’allocation minimale du chômage, nouvelles règles pour le prix de la complémentaire santé des nouveaux retraités mais surtout plusieurs nouvelles interdictions au volant. Enfin c’est le 1er août qu’intervient une nouvelle hausse du forfait Navigo.

Hausse de 3% du forfait Navigo

Depuis septembre 2015, ce forfait a un tarif unique pour tout le réseau ferré francilien.

A partir du 1er août prochain, le prix du forfait mensuel Navigo augmente de 3 %, passant de 73 à 75,20 euros. L’année dernière le prix avait déjà augmenté de 4,3 %, passant de 70 à 73 euros.

En revanche le prix du ticket de métro reste inchangé.

Revalorisation des allocations chômage

L’Unedic a annoncé une revalorisation de 0,65% de l’'allocation chômage minimale au 1er juillet 2017.

Cette revalorisation concerne près de 94 % des demandeurs d'emploi indemnisés par l'Assurance chômage au 1er juillet 2017, soit environ 2,5 millions de personnes.  L'allocation minimale passera donc 28,86 euros par jour, contre 28,67 euros actuellement.

Pour rappel, l’an dernier le Conseil d'administration (CA) de l'Unedic avait sur l’accord d’un taux et les allocations chômage n'avaient pas été revalorisées.

Tarifs encadrés pour les complémentaires santé des nouveaux retraités

Lors de leur départ en retraite les particuliers peuvent, sous certaines conditions, conserver la couverture santé dont ils bénéficiaient dans leur ancienne entreprise lorsqu’ils y étaient salariés.

Les tarifs ne pouvaient être supérieurs de plus de 50 % des tarifs globaux applicables aux salariés actifs, présents dans l’entreprise.

Un décret du 21 mars 2017 a modifié le régime en vigueur, en instaurant un système de plafonnement progressif sur 3 ans des tarifs :

  • la première année, ils ne peuvent être supérieurs aux tarifs globaux applicables aux salariés actifs ;
  • la deuxième année, ils ne peuvent être supérieurs de plus de 25 % aux tarifs globaux applicables aux salariés actifs ;
  • la  troisième année, les tarifs ne peuvent être supérieurs de plus de 50 % aux tarifs globaux applicables aux salariés actifs ;

Et pour les automobilistes, quelques nouvelles interdictions

S’il est déjà interdit de manipuler son smartphone ou sa tablette, le fait d’écouter de la musique trop forte pourra également être sanctionné… Plusieurs nouvelles interdictions prennent effet le 1er juillet 2017, toutes sanctionnées par des amendes et certaines par un retrait de points. Ce qui sera sanctionné :

  • Fumer à bord d'un véhicule avec la présence d'un mineur = 68 euros d'amende
  • Se maquiller même à l'arrêt (feux, bouchons) ou manger au volant= 75 euros d'amende
  • Volume de la musique qui empêche d'entendre la circulation = 75 euros d'amende
  • Oreillettes ou casque pour téléphoner ou écouter la musique = 135 euros d'amende et 3 points en moins
  • Regarder un écran (sauf assistant à la conduite) = 1500 euros d'amende et 3 points en moins
  • Dépasser 0,2g/L d'alcool dans le sang en permis probatoire = 4500 euros d'amende et 6 points en moins

Ensuite, obligatoire depuis le 16 janvier dans certaines villes - à ce jour Paris, Lyon et Grenoble-, l’absence de certificat de qualité de l’air, plus connu sous l’appellation de Crit’Air, pourra donner lieu à une amende à compter du 1er juillet : 68 euros (troisième classe) pour les voitures particulières et les deux-roues et  135 euros (quatrième classe) pour les cars et les camions.

Découvrir aussi

Nos recommandations

En France ou à l’étranger, à la mer comme à la montagne, voyager à un coût. Voici quelques pistes pour optimiser votre budget.

Avec la garantie de votre carte bancaire, vous pouvez vous faire rembourser certains de vos frais.

Une étude confirme la réputation des Français : de grands épargnants mais réticents à investir leur épargne

Avant, pendant et après, de nombreux (petits) extras peuvent faire grimper la note : essence, péage, cartons, papier à bulles...