Les coûts cachés d'un déménagement

Avant, pendant et après, de nombreux (petits) extras peuvent faire grimper la note : essence, péage, cartons, papier à bulles...

déménagement

Avant le déménagement

Première chose à faire : tout emballer ! Prévoyez le bon nombre de cartons (comptez 10 cartons de taille moyenne par mètre cube), du papier bulle pour les objets fragiles, des gros rouleaux de scotch et de l’huile de coude.

Pendant le déménagement

Des sociétés spécialisées peuvent se charger de votre déménagement. Demandez des devis, comparez les prix, les prestations (emballage/déballage, montage des meubles…), les assurances et les garanties en fonction de la valeur de vos biens. La facture est souvent plus élevée qu’un déménagement seul, mais la tranquillité a un coût, surtout si vous avez des meubles volumineux.

Pour faire baisser la note, rien de tel que de déménager soi-même ! Ce n’est pas pour autant gratuit : il vous faudra louer un véhicule, en estimant la taille dont vous avez besoin (une camionnette permet de déménager un appartement inférieur à 30 m2), ajouter les frais de trajet (essence, péage, repas, hébergement éventuel), sans oublier les éventuelles locations d’un diable, d’un monte-charge, de couvertures de protection… Voire de s’offrir quelques bras en plus.

Si votre déménagement se fait en deux temps, n’oubliez pas de compter des frais d’entreposage.

Et après !

Certaines dépenses sont inhérentes à l’arrivée dans un nouveau logement : nouveaux abonnements d’électricité et de gaz, frais d’ouverture d’une ligne téléphonique et d’un accès à internet et transfert de courrier. Pensez aussi à modifier votre contrat d’assurance multirisques habitation. Si vous déménagez pour plus grand, il faudra également prévoir une enveloppe budgétaire pour de nouveaux meubles !

Découvrir aussi

Nos recommandations

Quels sont les souhaits et les priorités des Français quand ils évoquent leur type de logement idéal ?

Elles sont silencieuses, presque invisibles et terriblement furtives. Cinq euros d’un côté, dix euros de l’autre… 

C’est l’un des points les plus épineux en cas de divorce : que faire du logement familial ?

Acheter un logement, ça se fait souvent à deux. En fonction de votre situation, les enjeux en cas de séparation ou de décès diffèrent.

Acheter ou louer son logement ? Opter pour le neuf ou l'ancien ? Que penser des SCPI ? Voici quelques-unes des questions qui animent l'investisseur de 40 ans