Le nouveau billet de 20 euros est entré en circulation

Plus technologique, moins falsifiable : le billet de 20 euros nouvelle génération est arrivé.

nouveau billet de 20 euros

Le nouveau billet de 20 euros est désormais en circulation. Annoncé en février 2015 par le Président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, le nouveau billet de 20 euros a été présenté aux français mardi 24 novembre 2015 par le Président de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

C’est la coupure la plus utilisée en France. Le but de cette nouvelle génération de billet est de rendre plus difficile sa contrefaçon au moyen de caractères technologiques de sécurité renforcés.

Même taille et même graphisme

Le nouveau billet conserve la taille et le graphisme de son prédécesseur. Il a ainsi le même aspect global avec une dominante bleue, plus vive, et des motifs de vitraux.

A noter que le mot « euro » est désormais écrit non seulement en alphabet latin et grec mais aussi en alphabet cyrillique pour répondre à une éventuelle introduction de la monnaie en Bulgarie.

Le vrai changement est ailleurs, dans les éléments intégrés pour le sécuriser davantage.

En plus du portait en filigrane, c’est la première fois qu’est intégrée dans l'hologramme figurant à droite du billet, une fenêtre de sécurité où figure un portrait de la déesse mythologique Europe.

D’autres "signes de sécurité" ont été ajoutés au billet :

- une impression en relief sur les extrémités du recto pour que les malvoyants puissent le reconnaitre

- l'utilisation du nombre couleur Émeraude, en plus gros qu’auparavant, dont les couleurs varient selon l'inclinaison effectuée.

A ces signes apparents s'ajoutent d’autres éléments de sécurité invisibles à l'œil nu, dits "de niveau 2", détectables soit à la loupe, soit notamment sous une lampe à ultraviolets ou à infrarouge. 

Les Français sont les plus grands utilisateurs de la coupure de 20 euros.

Mercredi 25 novembre, ont été mis en circulation 4,3 milliards de billets de ces nouveaux billets de 20 euros, sortis simultanément dans les 19 pays de la zone euro.

C’est ce billet qui est actuellement le plus utilisé dans la zone Euro, après celui de 50 euros, ces deux coupures étant également les plus contrefaites. C’est la France qui en est le plus grand utilisateur puisque la coupure de 20 euros constitue 60% des émissions nettes contre seulement un peu plus de 10% au niveau de la zone Euro.

François Villeroy de Galhau a tenu à évoquer le niveau «  relativement faible » de la contrefaçon : "Sur les 18 milliards de billets, toutes valeurs confondues, qui circulent dans la zone euro, seulement 700 000 faux sont saisis chaque année par l'Eurosystème", a-t-il indiqué.

80% des billets de 20 euros seront de nouvelle génération fin 2016

D’ici un an, 80% des billets de 20 euros seront composés de cette dernière génération mais le président de la Banque de France a tenu à préciser que celui de l’ancienne génération verra son cours légal maintenu pendant «plusieurs années».

Ensuite, quand la Banque de France sera amené à vouloir les sortir de la circulation, la date sera communiquée à l'avance et ils resteront échangeables à la Banque de France.

Les nouvelles coupures de 5 et 10 euros ont été lancées en mai 2013 et en septembre 2014. C’est le billet de 50 euros qui fera l’objet du prochain changement, prévu pour le deuxième trimestre de 2017. Les autres coupures non encore remplacées (100, 200 et 500 euros) le seront ensuite, au cours des prochaines années.