• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Où placer son épargne de précaution ?

Où placer son épargne de précaution

Les solutions pour placer des sommes que l’on souhaite disponibles ne sont pas si nombreuses. Livrets réglementés, livrets libres, éventuellement assurance-vie… Revue de détail.

Personne n’est à l’abri d’un coup dur. À 40 ans, comme à tout âge, il faut conserver une épargne de précaution avant de se lancer dans des placements sur le plus long terme. Cette épargne de précaution doit être mobilisable, sans aucune entrave, dès que le besoin s’en fait sentir (travaux d’équipement, période de chômage…). On conseille généralement de conserver par-devers soi trois mois de salaire, pour pouvoir faire face aux imprévus. L’idéal pour placer ces sommes ? Des produits d’épargne sûrs, liquides et disponibles. En la matière, ce sont toujours les livrets qui tiennent le haut du pavé. Revue de détail.

Les livrets réglementés
Les livrets réglementés sont ceux dont les principales caractéristiques, et notamment le taux de rendement, sont fixées par l’Etat. Il s’agit du livret A, du LDD, du LEP, etc. Tous ces livrets sont d’une utilisation très simple. Ils ne facturent aucun frais au moment du versement, 100 € versés sont donc 100 € investis. C’est important à souligner surtout si vous retirez de l’argent rapidement. Ils ne prélèvent pas davantage de frais ou de pénalité en cas de retrait. Et surtout, vos gains sont totalement exonérés d’impôts et des 15,5 % de prélèvements sociaux. Seul souci, ils sont peu rentables actuellement et vous permettent tout juste de vous protéger de l’inflation. Le livret A et son cousin le LDD sont rémunérés à 1 %. Attention, tous ces produits sont plafonnés à 22 950 € hors intérêts pour le livret A et 12 000 € pour le LDD.

Les livrets libres
Il s’agit de tous les autres livrets dont les banques fixent librement la rémunération. Ils peuvent être intéressants si vous avez atteint les plafonds sur les livrets réglementés. Ces placements peuvent avoir des taux promotionnels attractifs de 4 % ou 5 %, mais sur quelques mois seulement, généralement de 3 à 6 mois au maximum. Aussi n’hésitez pas à en profiter si vous avez besoin de placer de l’argent à très court terme : vous levez par exemple des options d’achat sur vos stocks options parce que les marchés financiers sont bien orientés, et vous placez cette somme à trois mois en vue du paiement de vos impôts par exemple. Dans cette configuration les taux de 4 % ou 5 % seront imbattables, même si ces livrets sont fiscalisés (vos gains sont taxés dans votre tranche à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux de 15,5 %). Si vous souhaitez placer votre argent pour une durée supérieure à la promotion, il faudra recalculer le taux annuel, qui dépasse rarement 2 %. 4 % sur trois mois puis 1 % donnent un taux de 1,75 % seulement sur 12 mois, auquel il va encore falloir enlever au moins les prélèvements sociaux (on descend à 1,48 %) puis votre taux d’impôt sur le revenu si vous en payez. Mais à défaut d’une rémunération attractive, ces produits vous permettent au moins de disposer de votre argent quand vous voulez, et là aussi sans frais ni pénalité.

Lucile Perle muter

ENCADRE
À utiliser avec discernement
1/ L’assurance-vie. Vous pouvez éventuellement utiliser votre contrat d’assurance-vie, mieux rémunéré que les livrets, pour placer votre argent à court terme, mais seulement si 8 ans se sont écoulés depuis son ouverture. Avant cette date, les frais prélevés sur les versements et tous les ans pour la gestion, ne sont pas suffisamment amortis et vos gains sont taxés en cas de retrait (35 % ou 15 % + prélèvements sociaux de 15,5 %). Attention aussi aux formalités et aux délais de remboursement en cas de retrait, qui, selon les compagnies, peuvent atteindre deux à trois semaines.
2/Le PEL. Le plan d’épargne logement est un excellent produit d’épargne, même si vous n’avez aucun projet immobilier. Il est rémunéré à 2,50 % brut, mais soumis à prélèvements sociaux, soit un rendement net de 2,11 %. Tout cela sans risque exactement comme les livrets. Mais il ne faut pas avoir besoin d’argent, car il manque cruellement de souplesse : les retraits entraînent la clôture du plan et, avant deux ans, le rendement est recalculé et c’est celui qui compte épargne logement qui vous est offert, soit… 0,75 % !
Lucile Perlemuter