Téléphonie mobile : la fin des surcoûts en Europe

Fini les mauvaises surprises de factures de portables après un séjour en Europe ?

roaming

Les frais d'itinérance, autrement appelés roaming, facturés aux utilisateurs de téléphones mobiles quand ils voyagent à l'étranger dans l'Union européenne, disparaitront à partir du 15 juin. S’ils voyagent en Europe, ils pourront désormais appeler et surfer sur leur smartphone sans - trop - se soucier de leur facture téléphonique. Certaines limites sont prévues, alors vérifiez avant de partir les conditions avec votre opérateur…il y a des restrictions.

Les frais d’itinérance : une entrave au marché unique

L'itinérance (ou roaming) est une fonctionnalité qui permet d'utiliser son téléphone mobile, son smartphone ou encore sa tablette via un opérateur différent de celui auquel l’utilisateur est abonné. Les opérateurs de télécommunications facturent à leurs clients des surcoûts appelés frais d'itinérance lorsqu'ils utilisent leur mobile dans un autre pays – notamment de l'UE -  que celui où ils résident. La Commission européenne les considérait comme une entrave au marché unique.

En forte diminution depuis une dizaine d’années, ces surcoûts venaient toutefois encore alourdir les factures des voyageurs… A partir du 15 juin, les frais d’itinérance seront abolis dans l’Union européenne. Vous pourrez utiliser votre téléphone portable sans surcoût mais attention aux restrictions.

La fin du roaming en Europe dès le 15 juin…

Malgré la ferme opposition des opérateurs, les frais d’itinérance ou de roaming ne seront plus appliqués à compter du 15 juin 2017. Grâce à un accord sur les prix de gros que se facturent entre eux les opérateurs, l’opérateur ne pourra plus facturer de frais supplémentaires.

Ces nouvelles règles concernent les citoyens européens qui se déplacent au sein de l’Union Européenne. Concrètement, dès mi-juin, lorsque vous téléphonerez, enverrez un SMS ou vous connecterez à  internet dans un autre pays de l'Union Européenne que celui dans lequel vous résidez, vous ne paierez plus de surcoûts mais exactement le même montant que si vous étiez en France. Peut-être que votre opérateur a d’ailleurs déjà pris les devants et anticipé la date officielle.

…mais attention aux restrictions et aux conditions propres à chaque opérateur

Vérifiez bien le périmètre géographique concerné qui peut varier selon les opérateurs. En effet certains opérateurs peuvent inclure sous certaines modalités des pays non membres de l’Union européenne, comme la Suisse ou Andorre.

Les communications hors roaming passées depuis la France vers le reste de l'Europe continueront à être facturées, en fonction des offres de chaque opérateur.

Attention aux abus

Pour l’internet mobile, si vous ne voulez pas continuer à avoir de mauvaises surprises à votre retour, mieux vaut vérifier les restrictions et les conditions tarifaires de votre opérateur. Les modalités peuvent varier selon l'opérateur et le type de forfait. L'usage hors de France sera souvent limité à un niveau inférieur à ce qu'il est en France, à "une utilisation raisonnable" et les abus pourront être sanctionnés par des surfacturations mineures.

Attention donc au dépassement de quota, car sans option de blocage, la surprise pourrait être mauvaise à votre retour en France. Concrètement, un abus pourra être identifié si par exemple l'utilisateur affiche un trafic national très faible par rapport à l'itinérance, ou encore une inactivité de sa carte SIM prolongée dans le pays d'émission, mais une utilisation à 100% en itinérance…  Les opérateurs auront le droit d'exiger des justificatifs s’ils remarquent que votre consommation est régulière et excessive à l’étranger. Mais l’intervention des opérateurs sera très encadrée et vous ferez l’objet d’un avertissement avant d’être surtaxé.

S’il y a un progrès réel, il existe encore de nombreuses exceptions qui obligent l’utilisateur à rester prudent.

Découvrir aussi

Nos recommandations

Exercice simple pour certains, insurmontable pour d’autres, la création d’un budget s’amorce par une question simple : comment compter ?

Il n’y a pas que le prix du billet qui compte lorsque l’on se rend dans un festival. Avant de foncer, ne vous arrêtez pas à la comparaison musicale, faites aussi l&rsqu...

Les grandes villes peuvent désormais contraindre les loueurs de logements utilisant des plateformes à se déclarer à la mairie.