• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 23 mars 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 30/06/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 23 mars 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50 € offerts *
    et 1 000 € de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    2,90% TAEG fixe

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable du 13 février au 05 mars 2017, réservée aux clients BforBank, pour toute demande de prêt personnel de 10 001 à 75 000€ de 13 à 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 231,77€, hors assurance facultative. Le montant
    total dû est de 11 124,96€. Le taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,90%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Impôt sur la fortune (ISF) : réforme ou suppression?

Le débat sur l'ISF revient au devant de la scène. Se dirige t-on alors vers une "réformette", une réforme ou une suppression pure et simple de cet impôt qui partage l'opinion des Français?

ISF réforme ou suppression

Le débat sur l'ISF (impôt sur la fortune) ne date pas d'hier en France, concernant cet impôt créé à l'origine en 1982 par un gouvernement de gauche. Il vient soudain de regagner en intensité, par le fait du gouvernement Fillon et sous l'impulsion du président Nicolas Sarkozy. Les déclarations se sont multipliées ces derniers jours, et l'on semble aller vers une supression pure et simple de cet impôt.

Sur Europe 1, ce jeudi 3 mars, le Premier ministre François Fillon confirmait lier "la fin du bouclier fiscal à la réforme de l'ISF". Les deux sujets ont été intimement liés depuis plusieurs mois... et les experts jouent d'arguments les uns contres autres, sans parvenir à se départager.

Pour autant, une réforme de l'ISF n'est guère évidente ni définitivement "pliée". Ce tout d'abord de manière générale au sein de la société française, mais aussi dans le contexte politique présent qui mène vers les présidentielles de 2012. Et qui exacerbe donc tout projet ou programme lié à la fiscalité des Français.

L'ISF discuté en mode participatif

De nombreux échos de ce débat se font en ce moment sur les blogs et les réseaux sociaux en ligne. Et quelques rebonds se sont d'ailleurs exprimés aussi sur les blogs BforBank, et notamment sur son blog ISF. Un blog qui a été créé en avril 2010, avec déjà l'idée d'en parler de "façon décomplexée" :

 

Par ailleurs, nous installons sur nos écrans participatifs des lieux d'échange et de discussion sur ce sujet : un sondage ouvert sur nos blogs, ainsi qu'une discussion sur notre page Facebook. N'hésitez pas à y participer pour y exprimer vos opinions, rebonds, besoins de précision, voire coups de gueule, etc.

Laurent DUPIN