• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Epargne : ce qui change le 1er février

Taux du Livret A et du PEL, rendements 2014 des fonds en euros... Quelles sont les conséquences de ces changements de début d'année pour les épargnants ?

Billets

A compter du 1er février les épargnants doivent compter avec un taux du Livret A maintenu à 1% mais un taux de rémunération du Plan épargne logement (PEL) abaissé. Alors que la baisse des rendements 2014 des fonds en euros ressort souvent inférieure aux prévisions, un point sur ces changements de début d’année. Auront-ils une influence sur le comportement des épargnants ces prochains mois ?

Un taux de Livret A maintenu

Michel Sapin, Ministre de l’Economie et des Finances l’a annoncé mi-janvier: le taux du Livret A sera finalement maintenu à 1% le 1er février 2015.

En théorie, c’est-à-dire si le résultat de la formule de calcul du taux avait été suivi, ce taux aurait dû baisser à 0,25% ! De son côté la préconisation de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France dérogeait à la formule en proposant 0,75%.

Mais c’est le Gouvernement qui a le dernier mot et il a préféré maintenir  le taux du Livret A à 1%.

Comme régulièrement depuis ces dernières années, la formule de calcul du taux du Livret A n'est pas strictement appliquée ni même préconisée par le Gouverneur de la Banque de France. Toutefois de nombreux experts pensaient que le taux serait une nouvelle fois abaissé, à 0.75% dans ce cas précis.

Ce taux, en vigueur depuis le 1er août dernier, est un record historique depuis la création du Livret A en 1818.

Les nouveaux PEL moins rémunérés

En revanche le Ministre des Finances a fait une autre annonce relative à un produit qui attirait ces derniers mois de plus en plus d’épargnants : le plan d’épargne logement.

En effet le Gouvernement a décidé de baisser le taux de rémunération du Plan d'épargne logement (PEL). Pour les seuls PEL ouverts à compter du 1er février, celui-ci sera de 2%, contre un taux de 2.5%.

Ces derniers mois, le PEL connaissant un regain d’attractivité grâce à son taux de rendement  élevé  - 2.11% nets de prélèvements sociaux - dans un contexte de taux extrêmement bas. Il attirait de nombreux épargnants et supportait même de plus en plus la comparaison avec certains fonds en euros de l’assurance-vie.

Le taux de rémunération des PEL ouverts à compter du 1er février ressortira donc à 1.69% nets de prélèvements sociaux.

En revanche, ces nouveaux PEL seront plus attractifs pour les épargnants qui optent pour un emprunt immobilier. Quatre ans après la date de souscription du PEL ils pourront emprunter à 3,20%, contre 4,20% auparavant.

Le but de Gouvernement est bien de faire retrouver au PEL son objectif d’origine: épargner dans le but de financer un logement.

"Ces nouvelles règles permettront de conforter le positionnement du PEL comme outil de la politique du logement et du soutien public à l'accession à la propriété", précisait Bercy dans son communiqué.

Une bonne résistance des fonds en euros  en 2014

Au vu des performances des fonds en euros annoncées depuis le début de l’année par les assureurs, il semble que ces derniers n’aient pas suivi la recommandation du gouverneur de la Banque de France. Bref retour en arrière: en octobre 2014, Christian Noyer leur demandait de réduire les rendements des fonds en euros de leurs contrats d’assurance-vie, prônant « une baisse significative », « pour prévenir le risque d’une variation importante des taux d’intérêt »..

Les nombreux détenteurs de fonds en euros dans leurs contrats d’assurance-vie, devraient donc pour la plupart constater des performances supérieures aux attentes.

Après l’annonce de la baisse du taux de rémunération du PEL, la concurrence toutefois relative que pouvait offrir ce produit d’épargne se réduit  puisque ceux ouverts après le 1er février n’offriront un taux de rendement que de 2%. De plus les épargnants n’oublient pas les nombreux avantages fiscaux, surtout en matière de transmission de patrimoine, offerts par l’assurance-vie.

Quoiqu’il en soit la baisse des rendements des fonds euros est régulière et amène de plus en plus les souscripteurs à consacrer une part plus importante de leur épargne aux unités de compte (UC). Ils devraient continuer à le faire en 2015.

Les flux d’épargne qui seront constatés ces prochains mois sur ces différents produits révéleront l’influence de ces changements sur le comportement des épargnants.