• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Hauts revenus : un groupe de travail fin juin

Le ministre du budget a annoncé la mise en place à la fin du mois d'un groupe de travail qui réfléchira à la taxation des hauts revenus.

Hauts revenus, Bercy réflexion

Le ministre du Budget François Baroin a annoncé le 1er juin la mise en place d'ici à la fin du mois d'un "groupe de travail" chargé de réfléchir au projet du gouvernement de taxer les très hauts revenus. Cette mesure, envisagée depuis plusieurs semaines, sera ensuite discutée lors du débat budgétaire au Parlement à l'automne. Il s'agira d'une "contribution sur les revenus exceptionnels et non une contribution exceptionnelle sur les revenus", a précisé dans le même temps François Baroin pour lever "toute ambiguïté". En outre, il a à nouveau écarté l'idée de mettre en place une nouvelle tranche d'imposition. Selon le ministre, cela "reviendrait à taxer les salariés et à favoriser les rentiers, ce qui est à l'opposé de ce que nous souhaitons pour aider l'économie".

EDOUARD LEDERER AVEC AFP