• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Manifeste de 16 personnalités, pour des riches plus taxés

Dans un manifeste, 16 personnalités du monde des affaires et de l'entreprise, prennent la parole pour réclamer plus d'impôts à l'Etat français. Une première.

16 personnalités françaises veulent taxer les plus riches

Si le message était mal passé auprès du public, il est désormais souligné et appuyé. Après Warren Buffet et quelques premiers patrons français, c'est au tour d'un réseau de 16 personnalités françaises, de déclarer publiquement vouloir... payer plus d'impôts. Le canal choisi est celui de la presse en ligne, sur le site du Nouvel Observateur (dont le patron est l'un des signataires, voir plus bas). Aucun site internet spécifique, ni dispositif 2.0 (sur les réseaux sociaux) n'a été créé pour l'heure.

La position est forte, le groupe des 16 réclamant "l'instauration d'une « contribution exceptionnelle » qui toucherait les contribuables français les plus favorisés (…) dans des proportions raisonnables", ce pour "un modèle français et un environnement européen (…) que nous souhaitons contribuer à préserver". Aucun chiffre ni seuil n'est cependant indiqué par ce groupe des 16.

 

Communication et/ou convictions

Dans cette liste figurent, parmi les plus connues, des personnalités impliquées dernièrement dans l'actualité économique et financière : notamment Liliane Bettencourt, actionnaire de L'Oréal, qui attire du coup plusieurs commentaires dans les titres de presse. Mais c'est aussi Christophe de Margerie, PDG de Total (au fait des questions d'enrichissement de la filière avec la crise pétrolière), ou encore Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale (nommé dans un contexte post affaire Kerviel et "délires" de la bourse).

Un bénéfice attendu en terme de communication, pour ces personnalités, semble donc assez probable, même si on ne peut douter de leurs convictions dans un moment de l'histoire économique très tendu.

On retrouve aussi des capitaines des industries de services, comme Marc Ladreit de Lacharrière, président de Fimalac , Maurice Lévy, PDG de Publicis , Claude Perdriel, président du conseil de surveillance du Nouvel Observateur , Jean Peyrelevade, président de Leonardo & Co France mais également Franck Riboud, PDG de Danone , Louis Schweitzer, président de Volvo et d'AstraZeneca , Jean-Cyril Spinetta, président d'Air France-KLM et président du conseil de surveillance d'Areva, etc.

On note, enfin, au rayon de la net économie que ne figure "que" Marc Simoncini, président du réseau social de rencontres Meetic, par ailleurs fondateur de Jaïna Capital. Geoffroy Roux de Bézieux, qui s'était exprimé déjà sur le sujet, n'a donc pas rejoint les 16. Pas plus que l'homme d'affaires Pierre Bergé, qui n'est pas non plus dans cette liste.

 

Laurent DUPIN