• Compte Bancaire
    Jusqu'à 120€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire et d’un Livret d’épargne BforBank jusqu'au 18 octobre 2017

    80€ offerts* pour votre Compte Bancaire BforBank
    + 40€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank

    *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 40€ offerts* sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/01/2018.
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 18 octobre 2017.
    *Voir conditions de l'offre

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 09 novembre 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garanties en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 décembre 2017 et 80€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 09 novembre 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    80€ offerts
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 31/12/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 09 novembre 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

  • Crédit immobilier
  • Le Mag

Comment fonctionnent les crédits d'Impôt sur le revenu (IR) ?

Le crédit d'impôt permet de déduire du montant de son impôt sur le revenu tout ou partie de ses investissements effectués ou dépenses engagées ou d'en obtenir le remboursement par le Trésor public.

Les crédits d'Impôt sur le revenu (IR)

A la différence d'une réduction d'impôt, une partie des dépenses est remboursée au contribuable si le montant du crédit d'impôt excède le montant de l'impôt normalement dû.

Principaux crédits d'impôt sur le revenu (IR)

Pour l'impôt sur le revenu, les crédits d'impôt actuellement en vigueur visent principalement :

  • l’emploi d’un salarié à domicile par les contribuables qui exercent une activité professionnelle ou ont été inscrits comme demandeurs d’emploi pendant 3 mois au moins ;
  • les dépenses de certains équipements économes en énergie pour l’habitation principale (crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE);
  • les dépenses d’installation d’équipements destinés à faciliter l’accès, dans leur résidence principale, des personnes âgées ou handicapées (crédit d’impôt « aide à la personne ») ;
  • les frais de garde de jeunes enfants hors du domicile ;
  • la prime pour l’emploi.

Mécanisme du crédit d'impôt

Le montant du crédit d'impôt est généralement exprimé en pourcentage du montant des dépenses éligibles à cet avantage.

Exemple : Un crédit d'impôt de 50% donne droit, pour une dépense de 1 500 euros, à un avantage de 750 euros (1.500 x 50%).

Lorsque le montant du crédit d'impôt est inférieur au montant normal de l'impôt normalement dû, il est déduit en totalité de cet impôt.

Exemple : Si le crédit d'impôt s'élève à 1 000 euros et si le montant de l'impôt est (avant imputation de ce crédit) de 3000 euros, l'impôt final à payer n'est que de 2.000 euros (3.000 − 1.000).

A la différence d'une réduction d'impôt, lorsque le montant du crédit d'impôt excède le montant normal de l'impôt, l'excédent est restitué au contribuable.

Exemple : Si le crédit d'impôt s'élève à 2.000 euros et si le montant de l'impôt (avant imputation de ce crédit) est de 1.500 euros, l'impôt final à payer est égal à zéro et l'excédent de 500 euros (2.000 − 1.500) est restitué au contribuable.

Crédits d'impôt et niches fiscales

Dans le cadre de la limitation et du plafonnement des niches fiscales décidé par le législateur, certaines déductions, réductions et crédits d'impôt accordés au titre des investissements ou des versements sont soumis à un plafonnement spécifique et au plafonnement global fixé à 10.000 euros.