• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Placer son argent en OPCI, une bonne idée ?

Tout comme la SCPI, l’OPCI est un type de placement collectif qui a pour but de vous servir un revenu régulier.

placer son argent en OPCI

L’OPCI est un Organisme de Placement Collectif Immobilier. Il se compare à une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), un type de placement collectif qui existe depuis 1970. Toutes deux placent l’épargne collectée en immobilier d’entreprise. Et leur objectif est de vous servir un revenu régulier sur la base des revenus des investissements réalisés.

 

L’OPCI investit en immobilier mais pas seulement

L’OPCI, de création récente, présente néanmoins des différences par rapport à la SCPI. Tout d’abord, alors qu’une SCPI investit totalement en immobilier l’OPCI, lui, consacre une part de l’épargne (40 % au maximum) sur d’autres actifs. Notamment le gestionnaire de l'OPCI doit avoir au moins 10 % de son actif en liquidités. Certes, cela affaiblit le rendement de vos parts (parce que les solutions de gestion de trésorerie sont très faiblement rémunérées actuellement), mais cela permet de revendre rapidement vos parts alors que pour une SCPI, la revente suppose, comme pour n’importe quel bien immobilier, que votre prix offert trouve un acheteur sur le registre des cessions en attente.

Un autre compartiment de l’OPCI est investi sur d’autres sortes d’actifs, notamment sur des fonds boursiers, jusqu’à 30 %. Ce qui constitue une source de dynamisme de la performance quand les marchés financiers sont bien orientés, mais peut affaiblir le rendement dans le cas contraire, si vous demandez à céder vos parts dans un contexte boursier défavorable.

 

L’OPCI, un placement à long terme

Cette particularité de l’OPCI a trois conséquences :

  • il est plus facile de revendre des parts d’OPCI, puisque l’argent collecté est placé pour une part en liquidités et en valeurs boursières 
  • la performance est liée à la conjoncture immobilière mais aussi boursière, alors que la SCPI n’a qu’un seul moteur, celui de l’immobilier
  • la fiscalité applicable est celle, qui peut être plus avantageuse, des valeurs boursières. Certes, il n’est pas possible de déduire les intérêts de crédit sur les revenus versés, comme on peut le faire pour des SCPI. Mais, après 8 ans de détention des parts, la plus-value acquise est exonérée de prélèvements à hauteur de 65 %.

A noter : vous pouvez souscrire à un OPCI ou à une SCPI au sein d’une assurance vie. La plupart des assureurs le proposent.

La valeur de l’actif géré par l’OPCI est soumis à une évaluation régulière au moins 4 fois par an (une expertise annuelle et 3 actualisations trimestrielles).
La réglementation impose au gestionnaire du fonds une obligation de distribution : 85 % à 100 % des revenus locatifs, 50 à 100 % des plus-values de cession des actifs.

Sachez que le plus important OPCI sur le marché est celui proposé par Amundi (Crédit Agricole). Il a réalisé 5,74 % en 2014 et 4,25 % en 2013. Côté frais, ils s’élèvent à 4,75 % maximum à la souscription et à 2,1 % de l’encours au titre des frais de gestion annuels.

C’est donc un bon choix pour diversifier vos placements, à condition d’avoir un horizon de long terme (8-10 ans conseillé).