• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Assurance-vie : la tendance de janvier se confirme

Si en 2012 les épargnants se sont quelque peu détournés de l’assurance-vie, un revirement de tendance s’opère depuis le début de l’année.

assurance-vie BforBank collecte

Après un chiffre de collecte record en janvier 2013, les chiffres de février de l’assurance-vie étaient très attendus afin de vérifier si la tendance se confirmait.

La réponse est positive : la collecte nette de février continue sur la lancée de janvier avec une collecte nette de 2,3 milliards d'euros qui confirme donc le rebond du mois précédent.

L’occasion d’expliquer certaines des raisons de ce retour en grâce.
 

6,1 milliards d'euros de collecte nette depuis le 1er janvier

Avec une collecte nette en février de 2,3 milliards d’euros, après celle de janvier de 3,8 milliards d’euros, le montant total s’élève donc à 6,1 milliards d'euros depuis le début de l’année. Pour rappel et mise en parallèle : 2012 s’était terminé sur une décollecte nette de 3,4 milliards d'euros.

C’est également la première fois depuis plus d’un an et demi (juillet 2011) que l'assurance-vie enchaîne ainsi trois mois de collecte positive.
 

Plus de cotisations et moins de prestations

Si l’on entre en effet davantage dans les détails, le total des cotisations de janvier et février 2013 de 23,7 milliards d'euros est supérieur à celui des deux premiers mois 2012 avec 22,2 milliards. A l’opposé, les prestations des assureurs sur les deux mêmes mois sont inférieures en 2013 -17,6 milliards d'euros sur janvier et février 2013-, contre 22,9 milliards 2012) en 2012.
 

Les raisons de cette tendance

Plusieurs raisons peuvent être mises en avant pour expliquer ce renouveau en faveur de l’assurance-vie.

En premier la fiscalité accrue sur les valeurs mobilières détenues dans les comptes titres a sa part de responsabilité. Les épargnants ont redécouvert l’intérêt fiscal de l’assurance-vie dans ce nouveau contexte.

Ensuite aucune modification fiscale de son régime n'a été inscrite dans la loi de finances 2013 et les annonces gouvernementales en faveur d’un régime qui ne devrait pas subir de transformation majeure ont contribué à rassurer les épargnants. Ces annonces sont intervnues alors que la parution du rapport Berger–Lefebvre sur l’épargne longue se fait toujours attendre.

Enfin, l’annonce de rendements des fonds euros qui se sont en général bien tenus peut expliquer également une part de ces flux.
 

Assurance-vie versus Livret A

Le livret A semble digérer ses derniers mois de collecte exceptionnelle qui faisaient suite aux deux relèvements de son plafond en octobre et janvier, de 15 300 euros à 22 950 euros.

Après un chiffre record de 28,16 milliards d'euros en 2012, le Livret A a collecté en net 1,51 milliard d'euros en février. L’une des raisons invoquées est celle de la baisse du taux de rémunération du livret A à 1,75% début février au moment où les épargnants avaient pris connaissance de la bonne tenue relative des rendements des fonds euros.

La aussi on peut évoquer un record : l'assurance-vie a eu en février une collecte nette supérieure à celle du livret A, ce qui n’était pas intervenu depuis un an et demi rappelle Les Echos.
 

En attendant la nouvelle réforme

Alors que la parution du rapport Berger-Lefebvre –attendue pour le 27 mars- est une nouvelle fois reportée, le Journal du dimanche évoquait ces week-ends certaines des pistes que préconiseraient les deux députés. Ils proposeraient notamment la création d'un nouveau contrat d'assurance qui  serait à mi-chemin entre les contrats en euros et ceux en unités de compte, plus risqués.

Ensuite, toujours selon le journal, le rapport renoncerait  à prolonger la durée de détention à partir de laquelle la fiscalité est optimale à 10 ans, contre 8 actuellement, comme cela avait été souvent évoqué.

De leur côté certains professionnels estiment que ce rapport pourrait évoquer une modification de la fiscalité avantageuse sur les successions pour les contrats importants.

Après ces deux bons chiffres qui ont du redonné un peu de baume au cœur chez les assureurs, il reste à souhaiter que le rapport Berger Lefebvre ne leur réservera pas ainsi qu’aux épargnants de mauvaise surprise, même si il faut rappeler qu’il ne s’agira à ce stade que de préconisations.