Assurance-vie : collecte zéro en septembre

Les épargnants ont délaissé l’assurance vie en septembre : les retraits ont égalé les versements.

Assurance-vie : collecte zéro en septembre

Des taux de rendements des fonds euros sous pression, les premières réactions au projet de loi Sapin 2, plusieurs raisons peuvent expliquer l’attentisme des épargnants face à l’assurance-vie.

Une collecte nulle en septembre

Au mois de septembre, le montant des cotisations (dépôts) a égalé le montant des prestations (retraits). Plus précisément, les épargnants ont versé 9,6 Md€, et retiré le même montant, la collecte nette de l’assurance-vie a donc été nulle.

Il faut remonter à décembre 2013 pour retrouver un chiffre de collecte nette négatif mais la décollecte s’élevait alors à 1,6 Md€.

Si l’on exclut les mois d’août, caractérisés traditionnellement par des cotisations peu élevées, le montant brut des cotisations n'a jamais été aussi faible depuis près de deux ans. Il faut en effet remonter à novembre 2014 pour voir une collecte brute à seulement 9,2 Md€, en mars 2015, elle était assez similaire à 9,7Md€.

Des épargnants attentistes ?

Plusieurs facteurs plus ou moins conjoncturels peuvent expliquer cet attentisme des épargnants.

Il y a d’abord la prévision de rendements 2016 des fonds en euros attendus encore en baisse et les appels répétés du Gouverneur de la Banque de France à l’encontre des assureurs afin qu’ils soient « raisonnables » quant aux taux de rendements qui seront servis au titre de 2016. Depuis quelques années déjà, les autorités de contrôle du secteur leur demande de conserver  une partie de la rémunération pour faire face à des périodes plus difficiles.

Enfin, la crainte de l’entrée en vigueur prochaine de certaines mesures de la loi Sapin 2 -en cours de vote- peut expliquer l’attentisme de certains épargnants. Le projet de loi Sapin 2 prévoit que dans certaines situations comme celle d’une hausse brutale des taux d’intérêts, les possibilités de rachats des clients puissent être temporairement limitées.

Le relais d’unités de compte insuffisant

Bien sûr de nombreux épargnants, déçus par les rendements des fonds en euros en baisse continue depuis plusieurs années, acceptent d’abandonner la garantie du capital pour s’orienter vers les unités de compte, dans l’espoir de performances plus rémunératrices sur la durée.

Toutefois ces supports en unités de compte (UC), ne captent que 20% de la collecte en septembre.

Moins de collecte sur les fonds en euros : une bonne nouvelle pour les assureurs ?

La situation devenait difficile pour les assureurs alors que les taux de rendement des titres acquis actuellement pour rémunérer les détenteurs de contrats d’assurance-vie sont inférieurs à ceux servis en fin d’année aux épargnants.

Pour limiter les versements sur les fonds euros, les assureurs sont de plus en plus nombreux à conditionner leur accès à un montant de versement minimum sur les unités de compte, généralement de 20% à 30%.

Il est donc possible de voir dans le ralentissement de la collecte sur les fonds en euros un "côté positif" à cette annonce pour les assureurs.

Découvrir aussi

Nos recommandations

Elle reste le produit d’épargne préféré des Français mais ils se font de nombreuses fausses idées.

Vous avez un contrat d’assurance-vie ? Découvrez les avantages des versements programmés.

La gestion collective présente certains avantages par rapport à un investissement direct en valeurs mobilières. Explication.

Où placer ses valeurs mobilières : points forts et points faibles de l'assurance-vie et du PEA

En cas de décès, les règles sont inégales entre mariage et pacs. Des précautions s’imposent pour les partenaires pacsés.