Le triple A de la France sous tension ?

On le sait depuis les dégrations de la Grèce, de l'Italie et de l'Espagne notamment, aucune économie occidentale n'est à l'abri des agences de notation financière.

Le triple A de la France sous tension ? BforBank

Le cercle pourrait bientôt grandir, et toucher le pays de Molière.

En réalité, quels sont les faits ? Moody's a juste annoncé lundi 17 octobre qu'elle allait observer si la France allait mettre en œuvre les mesures concernant la réduction du déficit budgétaire. Si tel n'était pas le cas, alors en effet, Moody's pourrait abaisser la note de la France dans l'année. Comme le rappellent Les Echos, cette nouvelle suit d'une semaine la déclaration de cette même agence concernant la solidité de la note française, Moody's en avait confirmé la solidité.

En fait, ce qui semble préoccuper l'agence, ce sont les facteurs extérieurs à l'État c'est-à-dire l'aide qu'il devra apporter à certains pays ou à ses banques. C'est en tout cas ce que dit l'agence dans son rapport, comme le note Wansquare. Ce dernier note également que l'agence s'inquiète du passage à gauche du Sénat qu'elle perçoit comme un facteur de ralentissement du processus législatif de la réforme. Le contexte de la prochaine présidentielle en mai 2012 n'est sans doute pas loin dans les esprits aussi, en cas d'alternance politique.

Experts et observateurs notent aussi que la double contrainte de ralentissement économique et de hausse des impôts ne présage rien de bon pour les caisses de l'État… Les marges de manœuvre pourraient être plus tendues que prévu.

Une forte angoisse générée

Pour comprendre l'angoisse que projette cette dégradation, il suffit de jeter un coup d'œil aux nombreux titres de la presse en ligne : "François Baroin appelle à garder son sang-froid" (Letelegramme.fr) , "Moody's met le AAA de la France sous tension " (Challenges.fr), "Moody's jette une ombre sur la note AAA de la France" (Lefigaro.fr) etc.

Des raisons d'espérer

Outre les déclarations de la semaine dernière, Moody's note que la France possède encore un certains nombre d'atouts : le Gouvernement lui semble avoir pris les mesures budgétaires attendues, l'épargne privée se situe à un niveau élevé et enfin, la productivité des Français au travail fait partie des plus importantes des pays développés.

V.K.