Financer sa retraite, une vraie préoccupation

Près de 14 000 épargnants ont participé à l’enquête « La retraite, êtes-vous prêt ? »

Financer sa retraite, une vraie préoccupation

Cette étude a été réalisée par Audirep pour Amundi, leader de l’épargne salariale, de la retraite et de l’actionnariat salarié.

« S’ils se projettent encore peu, font observer les responsables du sondage Amundi-Audirep, les plus jeunes sont les plus inquiets, tandis que les seniors se montrent plus optimistes et plus avisés. »

L’entreprise apparaît comme l’acteur « le plus légitime » pour informer et accompagner le salarié dans la constitution d’une épargne retraite. « Perspective agréable » pour 62 % des personnes qui ont participé à l’enquête (avec des disparités selon les âges), la retraite est aussi un « sujet de préoccupation financière » pour les deux tiers d’entre elles. Le moment venu, 69 % des moins de 35 ans et 59 % des 45 ans et plus craignent de ne pas disposer de revenus « suffisants ».

« Les 45 ans et plus sont moins inquiets quant à leur retraite et cela, précise l’étude tirée de l’enquête, peut s’expliquer par le fait qu’ils s’y projettent plus facilement : 82 % d’entre eux connaissent leur âge de départ et 69 % celui auquel ils auront accès à une retraite à taux plein. Et 38 % savent quels seront leurs revenus issus des régimes obligatoires. »

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Les Français paraissent « réalistes » quant au montant prévisionnel de leurs pensions. 65 % d’entre eux estiment que leurs retraites seront « trop justes » pour vivre confortablement. 53 % pensent qu’ils percevront entre 50 % et 80 % de leurs derniers revenus, grâce aux régimes obligatoires (Sécurité sociale, Agirc et Arrco), mais 19 % tablent sur un revenu inférieur à 50 %.

65 % des personnes consultées épargnent pour financer un complément de retraite et 57 % d’entre elles ont commencé à le faire entre 25 et 45 ans. 72 % préparent leur retraite en mettant chaque mois de l’argent de côté. Par ailleurs, 20 % des futurs retraités déclarent transformer leurs jours de congés non pris en épargne retraite sur un Perco (plan d’épargne pour la retraite collectif). Les outils de simulation de revenus sont encore peu utilisés. Seulement 18 % des personnes consultées par Audirep y ont eu recours…

Pour leur retraite, les trois quarts des répondants plébiscitent le Perco. Les principaux critères sont la sécurité du placement (pour 62 %), la fiscalité « avantageuse » (54 %) et les perspectives de rendement (52 %). En dehors du Perco, les formules considérées comme les plus adaptées sont le PEE (plan d’épargne d’entreprise) et le contrat dit « Article 83 ». L’abondement et la fiscalité aidant, près d’un Français sur deux verse de l’argent dans un dispositif retraite au sein de son entreprise. Bien entendu, l’achat de sa résidence principale et l’assurance-vie constituent deux autres grands moyens de mieux se préparer à l’avenir.

Découvrir aussi

Nos recommandations

L’assurance-vie constitue une excellente solution pour transmettre des sommes à vos proches dans un cadre fiscal privilégié.

Pour bien investir, certaines qualités sont essentielles. Les possédez-vous ?
En Bourse le prix des actions est déterminé par l’offre et de la demande. Ce cours de l’action déterminé par le marché est-il le « juste » prix ?

Une excellente raison pour se pencher sur les nouveaux réflexes à acquérir, afin d’en tirer le meilleur parti !

Lors d'une augmentation de capital, les actionnaires anciens disposent d'un droit préférentiel de souscription par rapport aux nouveaux souscripteurs.