• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Or, argent : les métaux précieux soutenus

L'or et l'argent sont au plus haut depuis 6 mois. Le marché espère que la Fed annoncera jeudi de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

Or, argent : les métaux précieux soutenus - BforBank

L'or revient à grand pas vers son pic historique, atteint il y a tout juste un an. A 1.729,88 dollars, l'once s'échangeait hier à une dizaine de pour cent des 1.900 dollars franchis le 5 septembre 2011. Elle est encore plus proche de son record en euros.

Depuis le mois d'août, la progression du prix de l'or s'est accélérée, à mesure que l'espoir de voir les grandes banques centrales de la planète prendre des mesures pour soutenir l'économie grandissait. Jeudi, l'annonce d'un nouveau programme d'achat d'obligations de la Banque centrale européenne a propulsé le métal jaune à plus de 1.737 dollars l'once, son niveau le plus élevé depuis fin février.

La banque centrale américaine, qui se réunit à partir de demain, nourrit encore davantage les attentes des investisseurs dans les métaux précieux. "La faiblesse du rapport mensuel sur l'emploi [publié vendredi aux Etats-Unis, NDLR] a fortement augmenté la probabilité d'une détente quantitative de la Fed", estime Edel Tully, analyste chez UBS. "Cela ouvre la voie à une poursuite du rally", poursuit-il. "Et si la Fed n'agit pas jeudi, l'attention se reportera à la réunion du comité de politique monétaire de décembre." Une vision partagée par une majorité de spécialistes du secteur, dont plusieurs ont revu à la hausse leurs prévisions pour la fin de l'année. "Les prix de l'or et de l'argent, considérés comme des 'valeurs refuges' (dans une certaine mesure), ont aussi vivement progressé en raison des conséquences potentiellement inflationnistes de cette politique [américaine, NDLR]", souligne Duncan Hobbs chez Macquarie Capital.

L'once d'argent, qui avait glissé fin juin à son plus bas niveau depuis dix-huit mois, a ainsi regagné près de 30 % depuis. Elle valait hier plus de 33 dollars. Sur cette période, les prix du platine et du palladium ont augmenté de 15 %.

Leur hausse est également, comme celle de l'or, entretenue par les interruptions de production en Afrique du Sud. Sur le site de Marikana exploité par le groupe Lonmin, où des affrontements ont fait 44 morts mi-août, les mineurs étaient de nouveau en grève, hier. Un autre front s'est ouvert dans la mine d'or KDC de la compagnie Gold Fields, où 15.000 mineurs ont entamé une grève.

"Falaise budgétaire" américaine

Après la réunion de la Fed, la clef pour la progression de l'or se trouve dans la direction de l'euro-dollar, ainsi que les élections américaines. "Il est temps pour les marchés d'arrêter de s'inquiéter pour l'euro et de commencer à se soucier du dollar. Les problèmes budgétaires américains ont jusqu'à présent été éclipsés par ceux de l'Europe", analyse HSBC, qui assure que "cela devrait changer". A l'approche des élections, la banque prévoit que l'attention du marché va se tourner vers la "falaise budgétaire" américaine (le "fiscal cliff").

Enfin, un autre facteur de soutien est apparu au cours des dernières semaines, avec un net regain d'intérêt des investisseurs pour l'or et l'argent, qui s'était grandement étiolé depuis un an. D'après les statistiques de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), les fonds spéculatifs n'ont jamais été aussi positifs sur le métal jaune depuis six mois. Et cela s'est accompagné d'une hausse des flux financiers à destination des ETF ("exchange traded funds", des fonds indiciels cotés) investis en or, à un record de 2.475 tonnes à la veille du week-end, selon Bloomberg.

Muryiel JACQUE