Construire ou étoffer son patrimoine : trois cas types

Les solutions ne sont pas les mêmes selon votre âge. Gros plan sur trois cas pratiques : le trentenaire, le quadra et le quinqua.

Construire ou étoffer son patrimoine : trois cas types

Michel, 33 ans, célibataire, cadre à Lyon gagne 52.000 euros nets par an. Il dépense 24.000 euros pour vivre, 12.000euros en loyers et 5.000 euros en impôt sur le revenu. Il dispose de 5.000 euros en liquidités.

Recommandations

Marc et Aline ont 43 ans, ont deux enfants de 7 et 9 ans. Ces Parisiens disposent de 190.000 euros de revenus nets annuels. Ils ont acquis leur résidence principale à crédit en 2004. Leur patrimoine est constitué de liquidités (livrets) pour 40.000 euros et d'un portefeuille d'actions pour 100.000euros. Ils versent 3.600 euros par an sur une assurance-vie.

Recommandations

Yves , un Lillois de 53 ans, divorcé, gagne 120.000 euros nets annuels. Dans deux ans, il aura fini de payer sa résidence principale. Il dépense chaque année pour vivre 40.000 euros, 10.000 euros en voyage et 30.000 euros d'impôts. Divorcé, il n'a plus d'enfants à charge et dispose de 100.000 euros de patrimoine placés en liquidités, plus une résidence secondaire. Son bilan retraite indique que sa future pension sera de 50.000 euros avec des impôts proches de 8.000 euros. Pour conserver son train de vie actuel, il lui manquera 8.000 euros (50.000 -40.000 -10.000 -8.000). Objectif : préparer des revenus d'appoint pour dans 10 ans.

Recommandations

Laurence BOCCARA