Apple : un cycle-produit porteur

Depuis l’introduction de l’iPhone en 2007, Apple a connu une trajectoire financière et boursière remarquable. Retour sur une success story.

Apple

Entre 2007 et aujourd’hui, le groupe informatique a vu son cours de Bourse multiplié par 8,8.

Cette appréciation boursière reflète une incroyable remontée des marges et de la rentabilité du capital investi ( voir les graphiques).

L’an dernier Apple a publié un chiffre d’affaires de près de 183 milliards de dollars pour un résultat d’exploitation de 52,5 milliards de dollars, soit une marge d’exploitation de 28,7 % (56 sociétés cotées au NASDAQ ont une marge supérieure à 28 %). Sur le quatrième trimestre de l’exercice 2014 (clos fin septembre), l’iPhone a représenté 56 % des ventes et la tablette iPad 13 % du chiffre d’affaires.

Apple refuse de s’aligner sur les pratiques de ses concurrents qui sont dans la débauche de gadgets technologiques et de solutions utilisant le « dernier cri » technologique. Lorsqu’un concurrent propose une tablette avec un capteur photo de 20 megapixels, le mieux disant d’Apple atteint 8 megapixels. Et malgré cela, la firme de Cupertino parvient à vendre ses produits plus chers.

Pour Brian Colello, analyste chez Morningstar en charge du suivi d’Apple, ce qui distingue la société de ses rivaux est sa capacité à intégrer ses produits, logiciels et services avec des applications fournies par de tierces parties. La combinaison permet au groupe d’offrir des produits perçus comme de meilleure qualité, dans un cycle d’offre produits qui ne cesse de se renouveler. Apple a su aussi capter des relais de croissance dans les pays émergents, tout en restant positionné comme un spécialiste des produits haut de gamme.

Cette histoire ne semble pas sur le point de s’arrêter. Mais aujourd’hui, la valorisation du titre est sans doute légèrement tendue. Morningstar estime la juste valeur du titre à 100 dollars contre un cours de 106 dollars. Cette valorisation pourrait toutefois être maintenue si la croissance des ventes d’iPhone et d’iPad se maintient.

Mlogo.gif