• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Analyser un titre : les essentiels

Free cash-flow et rentabilité du capital employé : voici deux notions très importantes pour évaluer de la solidité d’une entreprise et de la pertinence de sa stratégie.

Bourse les notions clés

La sanction de tout projet entrepreneurial, c’est la réalisation d’un profit. Plus celui-ci est pérenne et tend à croître avec le chiffre d’affaires de l’entreprise, meilleurs s’en porteront ses actionnaires. Si, en prime, une affaire ayant une bonne capacité bénéficiaire (« earnings power » en anglais) se traite à un prix raisonnable, elle constitue une excellente opportunité d’investissement.

Plutôt que de se focaliser sur les grandes notions d’analyse financière, pour lesquelles une multitude d’ouvrages existe, nous nous concentrons ici sur deux notions qui permettent d’appréhender la capacité d’une entreprise à financer son développement de manière rentable et à dégager des marges de manœuvre pour rémunérer ses actionnaires.

Free cash-flow

La première notion est le flux de trésorerie disponible ou free cash flow. Elle exprime la quantité d’argent dégagée par l’activité de l’entreprise après que celle-ci a financé ses investissements (de maintenance - ceux qui permettent de maintenir son outil productif en l’état - et de développement). Généralement, elle est calculée à partir des éléments du tableau de flux de trésorerie (flux de trésorerie d’exploitation duquel on déduit les investissements industriels).

Plus le free cash-flow est stable ou en croissance et important, plus l’entreprise dispose d’une trésorerie abondante qu’elle peut utiliser à sa guise pour rémunérer ses actionnaires, faire des rachats d’actions, financier des opérations de croissance externe ou rembourser ses dettes si elle en a.

Rapporté à la valeur d’entreprise, le free cash flow yield est d’ailleurs un ratio de valorisation très utilisé pour déterminer de l’attrait d’un titre coté. Plus il est élevé, plus la société cotée mérite que l’on s’y arrête.

Cette mesure ne s’applique toutefois pas à toutes les entreprises et à tous les secteurs d’activité, mais elle en concerne beaucoup. Le free cash flow est une notion très prisée dans la communication financière des sociétés cotées, mais il est important de bien comprendre comment il est calculé car chaque société utilise sa propre définition (et le régulateur laisse faire !).

Rentabilité du capital employé (ROCE)

Une autre mesure très importante permettant d’évaluer de la solidité d’une entreprise, c’est le ROCE. Il s’agit d’une mesure de rentabilité qui s’exprime en pourcentage et qui rapporte le résultat d’exploitation après impôts aux capitaux employés par l’entreprise (immobilisation et besoin en fonds de roulement - ce qui comprend à la fois les usines, brevets, marques, sociétés rachetées… et ce qui sert à financer l’entreprise durant un cycle d’une année - stocks, créances clients, dettes fournisseurs…).

Une entreprise qui présente une rentabilité du capital élevée jouit d’avantages concurrentiels importants. Elle maîtrise des savoir-faire que n’ont pas ses concurrents  : savoir-faire marketing, maîtrise des réseaux de distribution, avantage technologique ou lié à des brevets, capacité à être compétitif sur les coûts de production…

Le ROCE permet de dire combien 1 euro de capital investi rapporte-t-il aux actionnaires. Il est souvent comparé au coût du capital, c’est-à-dire au coût des ressources qui ont été apportées à l’entreprise pour qu’elle fonctionne (il s’agit à la fois des fonds propres, l’argent des actionnaires, et des dettes).

Plus l’écart entre ROCE et coût du capital (ou WACC en anglais) est important, plus l’entreprise crée de la valeur.

Cette notion est donc importante pour évaluer la pertinence de la stratégie d’une entreprise : fait-elle les bons choix dans ses investissements ? Si elle réalise des acquisitions, ces dernières auront-elles un impact favorable sur le long terme sur la rentabilité de l’entreprise ou y a-t-il un risque de dilution ou d’avoir surpayé une acquisition ?

Il existe bien évidemment bien d’autres manières d’évaluer la solidité d’une entreprise, mais toute analyse ne peut faire l’économie de comprendre quels sont les actifs d’une firme, leur rentabilité et si au final, la société génère suffisamment de trésorerie pour assurer son développement de manière pérenne.

Lire également :

Attention ! Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
Avant d’investir, consultez le Mémento de l’investisseur en Bourse.

Mlogo.gif