Biotechs : quelles sont les valeurs qu’il est encore possible d’acheter ?

Récemment, un grand nombre de biotechs ont été introduites en bourse. Victoire de Trogoff et Hubert Tassin font le point sur ce secteur.

Faut-il investir sur le lyxor ETF Russia ?

Hubert Tassin - Cela correspond exactement au schéma donné par Victoire de Trogoff tout à l’heure sur les impacts de la géopolitique sur la bourse. Quand ça chauffe vraiment très fort, le marché russe à tendance à s’écrouler. L’ETF qui réplique les variations de l’indice va plutôt trop bas que trop haut. Quand ça va mieux, il faut revendre. C’est certain qu’il faut avoir le cœur bien accroché. Mais la Russie est un grand pays. Elle ne va pas disparaître de la carte. Et si c’était le cas, il y aurait d’autres problèmes…

Quelles sont les valeurs biotechs qu’il est encore possible d’acheter ?

Victoire de Trogoff - Personnellement, je ne connais rien au Biotechs. Il n’est pas raisonnable dans un portefeuille concentré d’investir dans de la biotech : il faudrait faire quelque chose de très diversifié. Je ne voudrais pas ajouter 20 lignes pour avoir une exposition aux biotechs

Lorsqu'on ne connaît rien aux biotechs, quelle posture adopter ?

Deux solutions. Soit on considère que c’est un ticket de loterie et on investit dans une biotech au hasard. Si elle monte tant mieux, sinon, tant pis. Mais ce n’est pas une solution très raisonnable. Je ne suis pas un fanatique de la gestion déléguée sur des poches, mais là, en l’occurrence, il faut écarter le risque et limiter le coût : les biotechs sont très chères. À mon avis, il faut investir au travers des fonds
 

Lire également :