• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Tout savoir sur le compte-titres

Comment ouvrir et gérer un compte-titres ? Quelles sont ses spécificités ? Voici les notions clés pour vous aider à investir avec un compte-titres sur les m...

Le comptes-titres ordinaire permet de gérer ses investissements en Bourse et de passer ses ordres sur les marchés financiers. Le compte-titres permet d'investir sur des valeurs mobilières de placement françaises, européennes ou internationales : actionsobligationsSICAVFCP

Comment ouvrir et gérer un compte-titres ? Quelles sont ses spécificités ? Voici les notions clés pour vous aider à investir avec un compte-titres sur les marchés boursiers et l’utiliser dans les meilleures conditions.

Qu'est-ce que le compte-titres ?

Le compte-titres est un compte permettant d'investir sur les marchés financiers et de passer des ordres de Bourse. Il intègre des titres ou des valeurs boursières (actions ou obligations cotées au marché). A l'inverse du Plan d'épargne en actions (PEA), le compte-titres ne bénéficie d'aucun avantage fiscal mais possède des atouts majeurs : il est possible d'en détenir plusieurs, d'investir sur tous les marchés financiers et sur tous les types de titres (actionsobligationsSICAV, FCPWarrantsETF/Trackers...) afin de diversifier ses placements, sans contrainte de plafond ni de retrait.

Fiche pratique compte-titres

Ouverture d'un compte-titres

Un compte-titres peut être ouvert par une personne physique majeure ou mineure, avoir la forme d'un compte joint ou d'une indivision. Une personne peut ouvrir plusieurs comptes-titres dans le même établissement financier ou dans plusieurs banques de réseau ou banques en ligne.

Aucun montant minimum n'est exigé à l'ouverture. De même, aucune limite du nombre de titres détenus n'est imposée.

Fonctionnement

Un compte-titres ne peut détenir que des valeurs mobilières dont il permet la gestion. Il est attaché à un compte espèces qui gère les liquidités permettant d'effectuer les opérations d’achats et de ventes de titres. Contrairement au Plan Epargne en Actions (PEA), le compte-titres n'a pas de plafond d’investissement.

Frais de courtage du compte-titres

Des frais de courtage sont prélevés à chaque opération, composés de frais fixes et/ou d'un pourcentage sur le montant des transactions.

Fiscalité du compte-titres

Depuis le 1er janvier 2013, les plus-values de cession sont soumises à l'impôt sur le revenu selon le barème progressif.

Est prévu un dispositif d’abattement pour durée de détention des actions dont les taux sont de:

  • 50% pour une détention comprise entre deux et huit ans,
  • 65% après huit ans de détention

Les gains de cessions sont assujettis aux prélèvements sociaux

Les revenus de valeurs mobilières (dividendes et coupons) sont soumis au barème progressif de l'Impôt sur le revenu (IR) et assujettis aux prélèvements sociaux à la source.

 

Lire aussi