Epargne salariale : des performances à nouveau positives

Les performances financières des FCPE sont en hausse depuis un an. Avec un gain de + 9,65 % sur un an, c'est la catégorie actions internationales qui a le plus profité des marchés financiers.

Epargne salariale : des performances à nouveau positives

Les fonds communs de placement entreprise (FCPE), réceptacles de l'épargne salariale, suivent les performances des marchés financiers dans lesquels ils sont investis.

Des performances en corrélation avec les marchés

Dans un plan d'épargne entreprise (PEE) ou un plan d'épargne retraite collectif (Perco), les sommes versées sont investies dans des fonds communs de placement d'entreprise (FCPE) dédiés à l'épargne salariale et assez similaires aux fonds et Sicav bien connus du grand public. Les FCPE sont constitués de valeurs mobilières (actions, obligations, placements monétaires). Selon leur composition les performances des FCPE varient dans la même mesure que celles des marchés financiers.

Les FCPE relèvent la tête depuis un an. Toutes catégories confondues, ces fonds sont positifs sur un an et leurs performances sur neuf mois (1er janvier 2010 au 30 septembre 2010) sont positives pour toutes les catégories exceptée la catégorie Actions Euro en légère baisse. Sur le très court terme (1 mois), les performances de toutes les catégories sont également positives, sauf les fonds d'obligations en petite baisse.

Sur des durées plus longues (3 ou 5 ans), la plupart des catégories ont souffert fortement à l'exception des fonds obligataires positifs sur 3 et 5 ans et des fonds diversifiés qui ont réalisé une performance négative sur 3 ans, mais positive sur 5 ans. Les FCPE actions internationales sont les plus intéressants sur un an, avec une performance de +9,65 %. Mais sur trois ans ces fonds ont perdu près de 20 %. Face à une telle volatilité des performances et à des aléas aussi importants, on comprend pourquoi plus de 37 % des salariés ont choisi une gestion pilotée de leur PERCO, c'est-à-dire une gestion prévoyant une désensibilisation automatisée de leur allocation d'actifs au fur et à mesure de l'approche de la retraite. Un bon moyen de réduire le stress lié aux marchés financiers.

Bernard LE COURT