• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

L'épargne salariale responsable résiste à la crise

L'ISR gagne du terrain dans les systèmes d'intéressement, de participation, de PEE et Perco.

L'épargne salariale responsable résiste à la crise

Malgré la crise, les salariés continuent à adhérer aux principaux dispositifs d'épargne salariale : intéressement, participation, PEE (plan d'épargne entreprise) et Perco (plan d'épargne pour la retraite collectif). Ces formules sont fiscalement avantageuses et bénéficient souvent d'un abondement de l'entreprise. Moteur de la résistance, l'ISR gagne du terrain auprès des 12 millions de salariés épargnants au détriment de la gestion classique.

Selon des chiffres de l'Association française de la gestion financière (AFG), les investissements dans les fonds communs de placement d'entreprise (FCPE), gérés selon des critères ISR, représentaient 3,9 milliards d'euros au 31 décembre 2009 contre 2,2 milliards d'euros à fin 2008. Dans la période, les encours globaux des OPCVM d'épargne salariale ont crû de 18%, à 84,8 milliards d'euros.

La tendance se confirme au premier semestre 2010, avec une progression de l'ordre de 15 % des FCPE ISR, alors que les encours en épargne salariale sont restés stables, pénalisés par des Bourses mal orientées. Parmi eux, les fonds labellisés depuis 2002 par le CIES, Comité intersyndical de l'épargne salariale, regroupement de quatre confédérations (CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC), font un carton. Les 13 gammes labellisées par le CIES ont décollé de + 70% en dix-huit mois, à 2,7 milliards d'euros d'encours (à la fin du mois de juin 2010). Elles touchent désormais 1,4 million de salariés et 52.000 entreprises.

1 milliard d'euros à fin 2009

Autre créneau porteur : l'épargne salariale solidaire, qui sert à financer des projets d'utilité sociale (10% au minimum des encours y sont destinés, les 90 % restants sont investis en actions ou obligations, en général sélectionnées selon des critères ISR). En un an, l'actif des fonds solidaires a plus que doublé, passant de 480 millions d'euros à 1 milliard d'euros, à fin 2009.

Et ce, avant même qu'entre en application depuis le 1er janvier 2010, l'obligation pour toutes les entreprises de proposer un fonds solidaire aux souscripteurs dans le cadre des plans d'épargne salariale. Depuis, les fonds solidaires confirment leur envolée. Leurs encours pourraient encore doubler d'ici à la fin de l'année.

Anne-Sophie VION