Soldes : attention aux cartes de crédit des grands magasins !

Un jour à la caisse de votre enseigne préférée dans la grande distribution, on vous propose de prendre une carte de fidélité.

cartes crédits magasin

"Vous aurez plein d’avantages"  vous dit-on ! En réalité, ces cartes servent aux magasins à pister vos habitudes de consommation. Surtout, s’agit-il vraiment d’une carte de fidélité vous permettant d’accumuler des points avec vos achats afin d’obtenir des ristournes ou plutôt d’une carte permettant d’acheter à crédit dans le réseau de cette enseigne en utilisant une réserve d’argent mis à votre disposition ?

Carte de crédit ou carte de fidélité ?

Les avantages mis en avant ne doivent pas vous faire oublier le risque du crédit. La loi impose des règles précises, notamment la signature d’un contrat dit de « crédit renouvelable » (article L311-16 du code de la consommation). Ainsi, la mention « carte de crédit » doit être mentionnée de façon lisible au dos de votre carte.

Si vous demandez cette carte le magasin doit vous informer sur les modalités du crédit, notamment sur le taux, les frais prélevés, la durée du contrat (une année renouvelable), le montant maximum autorisé. Attention au taux du crédit souvent beaucoup plus cher qu’un crédit personnel de consommation obtenu auprès de votre banque.

Les intérêts ne portent que sur la réserve d’argent utilisée. Vous n’avez rien à régler tant que vous n’utilisez pas cette réserve. Une assurance (décès, invalidité, incapacité temporaire de travail, chômage) n’est pas obligatoire, mais elle peut être exigée par l’établissement prêteur. Les frais de dossier sont négociables.

Selon l’article L311-12 du code de la consommation vous pouvez vous rétracter, sans motifs à donner, dans un délai de 14 jours (de date à date) à compter du jour du retrait de votre carte privative.

Au-delà de 1 000 euros on doit vous faire une proposition alternative de crédit classique (article L311-8-1 du code de la consommation).

Cette carte permet de régler selon votre choix indiqué en caisse, au comptant ou à crédit. On ne peut pas vous imposer de régler à crédit, votre accord exprès est obligatoire. Mais restez vigilant car par inattention, lors du passage en caisse, l’utilisation de votre réserve peut être activée. L’usage de votre ligne de crédit vous soumet à des remboursements qui vont reconstituer votre réserve. Vous pouvez rembourser plus ou en totalité à tout moment sans frais.

Si l’enseigne propose des avantages commerciaux et promotionnels aux titulaires de la carte, elle n’a pas le droit de les réserver seulement à ceux qui règlent à crédit (article L311-17 du code de la consommation). Les publicités doivent clairement l’expliquer.

Enfin, attention aux offres alléchantes qui proposent de payer en plusieurs mensualités sans frais, car elles cachent généralement un crédit renouvelable.

Au final, si vous avez quelques envies, demandez plutôt à votre banque un prêt personnel plutôt que de souscrire à ces cartes qui poussent à la dépense facile avec parfois des taux de crédit excessifs (en moyenne 15 % actuellement observée par le ministère de l’Économie). Comparez !