• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Plan de rigueur : les mesures qui touchent les particuliers

Prélèvements sociaux sur vos revenus financiers, plus-values immobilières et possible augmentation des tarifs des complémentaires santé. Le détail des mesures du plan de rigueur.

Plan de rigueur : les mesures qui touchent les particuliers

Le premier volet du plan de rigueur, intégré dans un collectif budgétaire, a finalement fait l'objet de peu de contestations lors de son examen au Parlement. Les sénateurs de la majorité ont prévu un vote conforme dès aujourd'hui, permettant un vote définitif du collectif dans la foulée.

Plus-values immobilières

A la demande de la majorité, la taxation des plus-values immobilières, hors résidence principale, sera légèrement moins sévère que ce que prévoyait le gouvernement. La taxation s'élèvera à 32,5 % en cas de vente pendant les cinq premières années de détention, afin d'éviter les opérations spéculatives. Un abattement de 2 % par an sera proposé pour les dix années suivantes, puis de 4 % par an à partir de la dix-septième année et enfin de 8 % entre la vingt-cinquième et la trentième année. Au-delà de trente ans, les plus-values immobilières seront donc totalement exonérées, au lieu de quinze ans aujourd'hui. Ce barème, qui a fait l'objet de longues discussions, prend en compte le niveau d'inflation des années 1980. Il empêchera " les propriétaires d'avoir un comportement d'attente lié à une défiscalisation excessive chaque année ", a défendu Valérie Pécresse. La mesure s'appliquera pour toutes les ventes réalisées à compter du 1er février 2012.

Revenus du capital

Les prélèvements sociaux sur les revenus du capital passent de 12,3 % à 13,5 %. Tous les placements qui supportent des prélèvements sociaux sont visés : comptes-titres, PEA, obligations, bons de capitalisation, comptes à terme, les livrets d'épargne non réglementés de type Epargne Orange, assuranve-vie (tous les ans pour les fonds en euros, en cas de retrait seulement pour les autres), etc... Restent bien sûr exclus, les produits qui ne supportent ni fiscalité, ni prélèvements sociaux, soit les livrets dits " réglementés " : Livret A, Livret Bleu du Crédit Mutuel, Livret jeune, Livret d'épargne populaire ou Livret de développement durable. Attention pour les plans d'épargne logement : ceux ouverts depuis le 1er mars 2011, supportent les prélèvements sociaux chaque année et ceux ouverts avant, les supportent à la clôture pour les plans de moins de 10 ans, ou à leur dixième anniversaire pour les plan plus anciens. Rendement de cette mesure : 1,3 milliard l'an prochain.

Mutuelles

Les députés ont voté le relèvement de la taxe qui pèse sur les contrats des complémentaires santé (mutuelles, assurances, institutions de prévoyance). Elle doit rapporter 1,1 milliard à l'assurance-maladie en 2012. Certains organismes pourraient répercuter cette nouvelle taxe en tout ou en partie dans les tarifs de vos complémentaires santé.