• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Coffre-fort et héritage

Ouvrir un coffre-fort à la banque permet de préserver des documents et objets de valeur avec sécurité et dans la discrétion.

Coffre-fort abandonné : que se passe-t-il ?

A noter : la signature d’un contrat de location n’a pas à être signalée à l’administration fiscale.

Coffre-fort : qu'arrive t-il en cas d’héritage ?

Le contenu entre dans la succession. Une procuration spéciale donnée à un tiers - à ne pas confondre avec une procuration bancaire - ne permet pas légalement de retirer le contenu avant que la banque communique l’information au notaire ; sinon un retrait après décès constituerait une fraude successorale.

Une précaution à prendre : il n’existe qu’une seule clé d’ouverture du coffre. Le titulaire doit donc penser à indiquer à ses ayants-droit où se trouve cette clé pour éviter les frais d’ouverture forcée.

L’envoi régulier par la banque de relevé de frais de location de coffre permet normalement au titulaire ou à ses ayants-droit de se rappeler l’existence de ce coffre-fort. Cependant il arrive que des coffres-forts deviennent « inactifs ». Une loi n°2014-617 du 13 juin 2014 a précisé que c’est le cas lorsque le détenteur du coffre, son représentant ou l’un de ses ayants-droit,

« ne s’est pas manifesté, sous quelque forme que ce soit, ni n’a effectué aucune opération sur un compte ouvert à son nom… pendant une durée d’au moins 10 ans et que, à l’issue de cette période de 10 ans, les frais de location n’ont pas été payés au moins une fois ».

Dans cette hypothèse, cette loi impose aux banques une double obligation, mais seulement à compter de 2016 :

  • procéder à la recherche du titulaire éventuellement décédé ;
  • avertir des conséquences résultant de l’inactivité du coffre-fort.

Cette double astreinte de recherche et d’information doit être renouvelée par la banque tous les 5 ans à compter de la date du premier impayé.

La loi prévoit les conséquences d’une déshérence :

« à l’expiration d’un délai de 20 ans à compter de la date du premier impayé, (la banque) est autorisée à procéder à l’ouverture du coffre-fort, en présence d’un huissier de justice qui dresse l’inventaire de son contenu ».

En outre, la banque est surtout autorisée « à faire vendre judiciairement aux enchères publiques les biens déposés dans le coffre-fort ». Cependant 6 mois avant l’expiration de ce délai de 20 ans, la banque doit informer, par courrier recommandé et par tout autre moyen à sa disposition, le titulaire, son représentant ou ses ayants droit connus de cette procédure de vente.

L’argent de la vente, déduction faite des frais annuels de location impayés, revient à l’État. Si les objets restent invendus ou ne présentent pas de valeur (ce qui arrive pour des archives purement familiales), la banque peut les faire détruire.