Immobilier : coup de frein sur les prix en Ile-de-France

Un ralentissement se dessine sur le marché francilien de l'ancien au troisième trimestre, comme en témoigne l'évolution des volumes et des prix dans chaque département.

Immobilier : coup de frein sur les prix en Ile-de-France

Avec 44.300 logements anciens vendus entre juin et août 2011 (-2 % par rapport à la même période en 2010), le marché francilien ralentit sa cadence. C'est ce qui ressort du dernier baromètre publié par les notaires de Paris et d'Ile-de-France. Dans le détail, les volumes de vente semblent particulièrement touchés à Paris (-5 %) et dans les Hauts-de-Seine (-8 %). A l'inverse de la Saine-Saint-Denis (+9 % de transactions sur la période).

Baisse effective des prix ?

Dans l'ensemble, aucune baisse de prix n'est encore constatée par les notaires, mais on perçoit une nette atténuation de la hausse, avec des rythmes trimestriels nettement en retrait par rapport à l'évolution annuelle des prix (voir ci-dessous). Pour ce qui est de Paris, les notaires vont un peu plus loin : " les dernières projections des prix calculés sur les avants-contrats confirment que la hausse va prochainement s'interrompre ".

(1) Troisième trimestre 2011 comparé au troisième trimestre 2010 (2) Troisième trimestre 2011 comparé au deuxième trimestre 2011 Source : Notaires Paris / Ile-de-France

Edouard LEDERER