Immobilier : les prix à Paris amorcent enfin une baisse

Après avoir grimpé de 22,5% en un an, au 2ème trimestre, les prix redeviennent plus sages à Paris, selon les notaires de Paris. En juillet, ils ont baissé de 1,2%, d'après leurs indicateurs avancés.

Immobilier : les prix à Paris amorcent enfin une baisse

Tendance de fond ou phénomène passager ? Les prix figurant dans les avant contrats signés en juillet 2011 pour des logements anciens situés à Paris amorcent une légère baisse, selon les indicateurs avancés de la Chambre des notaires de Paris. Ainsi le prix moyen au mètre carré s'établit à 8.570 euros en juillet contre 8.648 euros en juin. D'où un recul de 1,2% des prix sur un mois. Cette évolution devrait se confirmer lors de la prochaine publication des statistiques portant sur les actes de vente. " Ce repli intervient après une forte hausse des prix des logements anciens dans la capitale, constate Christian Lefebvre, président de la Chambre des notaires de Paris. Nous observons un pic de résistance au dessus du seuil de 8.600 euros le mètre carré ".

Le retournement du marché tant attendu par les acquéreurs est-il en train de s'opérer dans cet environnement difficile marqué par une crise de confiance dans l'avenir et un durcissement de la fiscalité ?

Dans tous les arrondissements, les prix sont désormais les plus hauts jamais enregistrés. Tous les arrondissements enregistrent une forte hausse annuelle des prix variant de +16,4% dans le 6ème arrondissement à +26,9% dans le 9ème. Au sein des quartiers, les prix médians font le grand écart en oscillant entre 5.860 euros le mètre carré à la Goutte-d'Or dans le 19ème arrondissement et 13.680 euros le mètre carré dans le quartier Saint-Thomas-d'Aquin dans le 7ème. MARTINE DENOUNE