Immobilier : quelle marge de négociation pour les acheteurs?

Dans un marché haussier, les acquéreurs ont plus de mal à obtenir une baisse du prix de vente. Leur marge de négociation a baissé entre 2009 et 2010, selon Century 21. Retrouvez les marges par région.

Immobilier : quelle marge de négociation pour les acheteurs?

En 2010, la crise de l'immobilier est la baisse des prix est définitivement effacée, selon le réseau Century 21, qui représente 7,5 % du marché national (50.000 transactions en 2010). Le prix moyen en France est supérieur à son plus haut d'avant la crise, à 2.515 euros le m2 en moyenne sur 2010, mais 2.580 euros au 4ème trimestre contre 2.549 au plus haut de 2008.

Avec une hausse des prix moyenne de 8,69 % en 2010 pour l'ensemble du territoire national (+18,46 % sur Paris !), les acheteurs n'ont plus la main et il leur est par conséquent plus difficile de négocier les prix affichés à la baisse. La marge de négociation reste cependant confortable en 2010, à plus de 5 % (voir tableau ci-dessous) contre près de 7 % en 2009.

Baisse des prix obtenue en 2010 Baisse des prix obtenue en 2009
France entière 5,21 % 6,97 %
Paris 2,56 % 4,36 %
Seine-et-Marne 5,31 % 6,76 %
Yvelines 4,42 % 6,59 %
Essonne 4,63 % 6,99 %
Hauts-de-Seine 4,12 % 6,32 %
Seine-Saint-Denis 4,49 % 6,53 %
Val-de-Marne 4,38 % 5,09 %
Val-d'Oise 5,52 % 7,51 %
Lyon et sa région 3,76 % 6,26 %
Marseille et sa région 6,63 % 8,16 %
(1) Il s'agit de l'écart entre le prix de mise en vente et celui du compromis de vente. Source : Century 21.

Mireille WEINBERG (Les Echos)