• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Pierre papier : lancement d'un nouvel OPCI

Conjointement, le Crédit Agricole et la Société Générale lancent Opcimmo, un OPCI grand public. Il est accessible en direct ou par le biais de contrats d'assurance-vie multisupport.

Pierre papier : lancement d'un nouvel OPCI

Premier point, les Français interrogés semblent informés et concernés par la crise que nous traversons.

A côté des traditionnelles SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), le secteur de la pierre papier s'est enrichi depuis peu des OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier). Née du rapprochement des activités de gestion d'actifs immobiliers pour compte de tiers de Crédit Agricole et de Société Générale, Amundi vient d'en lancer un, nommé Opcimmo, ce qui porte à six le nombre de ces véhicules d'épargne non cotés et destinés aux particuliers.

Comme la plupart des OPCI grand public du marché, cet OPCI est éligible au compte-titres et à l'assurance-vie. " Notre OPCI est directement éligible à l'assurance-vie par un mécanisme de souscription-rachat spécifique, que nous ne souhaitons pas dévoiler confie Nicolas Simon, directeur général d'Amundi Immobilier. Par rapport aux autres OPCI grand public servant d'unités de compte, il ne supporte pas les droits d'enregistrement de 5% ".

En direct ou par le biais de l'enveloppe de l'assurance -vie, l' OPCI est un véhicule d'investissement immobilier collectif. En pratique, il peut investir entre 70 et 90% de son portefeuille en actifs immobiliers : 51 à 60 % sous forme d' immeubles physiques, le reste étant des actions de sociétés foncières cotées et des obligations à sous jacent immobilier. Une poche de liquidités, représentant de 10 à 30 % de l'actif, compose l'autre partie du produit.

Au niveau du rendement, la société de gestion table sur un score de 2 à 3%. Rien de comparable par conséquent avec les SCPI classiques qui distribuent autour de 6% de rendement par an, par le biais de revenus versés chaque trimestre. La valeur liquidative de l'action est fixée à 100 euros. Les frais de souscription s'élèvent à 2,85% et ceux de gestion assis sur l'encours, représentent 2,1%.La durée minimum de détention de l'OPCI recommandée est de 8 ans. Toutefois, en cas de besoin, l'investisseur peut récupérer ses avoirs dans un délai de 2 mois maximum de 8 jours ouvrés minimum.

" Par rapport aux SCPI, l'OPCI présente une meilleure liquidité et moins de volatilité poursuit Nicolas Simon. En vitesse de croisière, nous tablons sur une collecte de l'ordre de 500 millions d'euros par an pour ce produit grand public ". Cette collecte devrait se ventiler en 80% via l'assurance vie, le restant par le biais de compte titres.

Martine DENOUNE