Investissement locatif dans le neuf : l'avantage du dispositif Pinel

Comme annoncé cet été, le remplaçant du Duflot vise les acquisitions de logement (neuf ou Vefa) signées chez le notaire depuis le 1er septem...

Investissement locatif dans le neuf

La loi de finances pour 2015 valide ce changement. Une réduction d'impôt reste accordée aux investisseurs en échange des habituelles contreparties, notamment la location pour un loyer encadré à des locataires dont les ressources respectent un plafond.

Le principal changement par rapport au Duflot est la possibilité pour le contribuable de s'engager pour six ans au lieu de neuf ans. La réduction d'impôt sera alors de 12 % du prix d'acquisition, mais il suffira de proroger l'engagement par la suite pour la porter à 18 % comme actuellement (engagement de neuf ans), voire, et c'est une autre nouveauté, à 21 % si l'engagement atteint finalement douze ans. Cette modification est bienvenue. Après avoir évalué prudemment l'intérêt du dispositif pour l'investissement envisagé, les contribuables pourront s'engager pour seulement six ans. A cet horizon, ils auront la liberté de sortir des contraintes de l'engagement ou de le proroger.

S'ils continuent, ils pratiqueront le loyer encadré qui limite leur rendement locatif, mais continueront à bénéficier de l'économie d'impôt égale en principe à 2 % en rythme annuel (soit 18 % au bout de neuf ans) et à 1 % entre la 9e et la 12e année d'engagement (soit 21 % au bout de douze ans).

A  retenir
Une fois les contraintes du dispositif bien évaluées, l'investisseur aura intérêt à s'engager d'abord sur six ans plutôt que neuf, puis seulement, dans un second temps, à proroger l'engagement s'il y trouve intérêt.