• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Logements neufs : ventes en baisse, maintien des prix

La période mai-juillet 2012 montre un recul de près de 6% des mises en chantier par rapport aux trois mois précédents, et de 12% par rapport à la même période en 2011.

Logements neufs : ventes en baisse, maintien des prix

La perspective de l'arrêt en fin d'année de l'avantage fiscal Scellier pour l'investissement locatif pourrait inciter les investisseurs en quête de placement à se dépêcher d'acheter, mais pour l'heure, cela ne suffit pas à soutenir le marché immobilier. Les octrois de permis de construire (constructions neuves) ont reculé de 2,5% sur les trois mois arrêtés à fin juillet par rapport à la même période en 2011, selon le ministère du Logement.

" Les permis délivrés à fin juillet sont ceux demandés à l'automne et on assiste à un lent mais constant repli ", observe le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI), François Payelle. Plus important encore à ses yeux est le décrochage des mises en chantier. La période mai-juillet 2012 montre un recul de près de 6% des mises en chantier par rapport aux trois mois précédents (février-avril 2012) et de 12% par rapport à la même période en 2011. Au total, sur douze mois cumulés à fin juillet, c'est 348.500 logements neufs qui ont été mis en chantier, un chiffre encore stable sur un an (+0,3%) qui devrait bientôt s'enfoncer dans le rouge.

" Le net repli des logements commencés est cohérent avec nos mauvais indicateurs commerciaux depuis 6 mois. Les promoteurs ne mettent en chantier que quand ils ont atteint un taux de pré-commercialisation suffisant de leurs programmes, si les ventes se passent pas bien comme c'est le cas depuis plus de 6 mois, les chantiers ne démarrent pas ", résume François Payelle, qui souligne une nouvelle dégradation des ventes de logements neufs entre le premier et le deuxième trimestre.

 

Une baisse des ventes des promoteurs de 14%

"Après 400.000 logements commercialisés ou lancés en moyenne par an sur les trois dernières années, en 2012 on ne devrait pas dépasser 320.000, loin de l'objectif de 500.000 logements par an fixé par le gouvernement", ajoute t-il. Le ministère mesure une baisse des ventes des promoteurs de 14% au deuxième trimestre par rapport à 2011, après -12,2% au premier trimestre, contre, respectivement, -25% et -29% selon la FPI (sur un échantillon un peu différent du ministère, hors résidences de service et incluant les permis déposés non encore obtenus).

"Au début de l'été, les présidents de régions signalaient une hausse du taux de désistement, l'annulation des contrats préliminaires étant apparemment due au durcissement des conditions d'obtention de prêts bancaires", poursuit le président de la FPI. De fait, entre avril et fin juin, "plus de 1.400 réservations à la vente enregistrées au cours des trimestres précédents ont été annulées, en hausse de 50% par rapport au deuxième trimestre 2011", note le ministère. Dans ce contexte difficile, les promoteurs font preuve d'une plus grande prudence et ralentissent leurs mises en vente : elles ont baissé de plus de 15% à 26.000 logements (contre moins de 21.000 logements vendus). Résultat : si les stocks montent lentement, ils restent encore limités et les promoteurs ne bradent pas. "Le prix moyen au m2 des appartements neufs au deuxième trimestre 2012 (3.190 euros) est supérieur de 2,1% à celui du deuxième trimestre 2011", observe le ministère. Le prix moyen des maisons, lui, reste stable à 251.000 euros.

 

Myriam CHAUVOT