Immobilier : les prix des notaires en province

Gros plan sur les prix des appartements et des maisons, avec le concours des notaires de France.

Immobilier : les prix des notaires en province

Pour l'immobilier résidentiel implanté en province, l'année 2010 constitue un bon millésime. Les prix des maisons ont gagné en moyenne 10% et ceux des appartements 4,7%. Toujours l'an dernier, 619.000 biens ont été vendus, ce qui représente une hausse de 30% par rapport à l'année 2009.

Les prix des notaires en province.pdf

Le prix des appartements

Pas de doute, c'est à Paris que les prix des appartements ont le plus flambé au cours de l'année 2010 : (+ 17,5%). Certaines villes de province ont également enregistré de sérieuses hausses de prix : Lyon (+ 8,3 %), Angers (+ 7,1 %), Montpellier (+ 7 %), Strasbourg (+ 5,3 %).

Par contre, les prix se sont assagis dans les régions caractérisées par un développement économique incertain : Limousin (+ 2,1 %), Lorraine (+ 2,8 %), Poitou-Charentes (+ 0 %) et Franche-Comté (-0,7%). En revanche, d'autres régions tirent leur épingle du jeu en raison de leur dynamisme : Rhône-Alpes (+ 5 %), Midi-Pyrénées (+ 4,1 %) et PACA (+ 4,1 %).

Le prix des maisons

Là encore, la palme de la hausse des prix des maisons anciennes revient à l'Ile-de-France (+ 8,4%). La progression des prix est plus forte en petite couronne (+ 10,8%) qu'en grande couronne (+7,3%). En province, les prix ont bondi en Corse (+ 18,8%). D'autres régions affichent des augmentations d'au moins 7% : la Basse-Normandie (+ 7,4%), tout comme la Picardie ( + 7,1%) et la région PACA (+ 7,3%).

Mais cette vitalité est loin d'être générale sur tout le territoire national. Les prix stagnent par exemple dans le Languedoc-Roussillon (+ 1,7%). Les prix ont gagné au moins 10% dans certaines grandes agglomérations : Lyon ( + 10,1%) et le Havre (+ 10,8%). Tendance nettement plus calme à Grenoble (+ 1,7%), Nice (+ 2,7%) et Orléans (+ 3,2%). En cette période pré-électorale accompagnée de certaines menaces fiscales, reste à savoir comment évolueront les prix et le volume de vente des logements anciens.

Martine D.