• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Pouvoir d'achat immobilier : les gagnants, les perdants

Alors que les taux de crédit immobilier augmentent, la baisse des prix des logements compense, dans certaines villes, ce renchérissement des conditions de financement, selon le courtier meilleurtaux.

Pouvoir d'achat immobilier : les gagnants, les perdants

Toulouse, Paris, Strasbourg, tel est le tiercé des villes où les particuliers peuvent emprunter aux taux les plus compétitifs, d'après le courtier meilleurtaux. Ce classement reste globalement stable, malgré les hausses de taux enregistrées au cours des dernières semaines. Avec un taux nominal de 3,75 % sur 20 ans, Toulouse conserve la tête du palmarès depuis maintenant quatre mois. Et ce, juste devant Paris dont les taux sont restés stables.

Bien qu'en hausse à Strasbourg et Lille, les taux restent attractifs, en se situant en dessous du seuil des 4 % sur 20 ans. Quant aux six autres villes passées au crible, elles proposent désormais des taux supérieurs ou égaux à 4 %, contre une seule en octobre.

En fin de liste, figurent des villes comme Bordeaux, Marseille et Lyon. " Même s'il reste mesuré, un mouvement global de remontée des taux touche les durées de prêt longues, analyse Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com. Toutefois, on est loin de la situation de 2008 où les taux atteignaient en fin d'année 5,30 % sur 20 ans ".

Le pouvoir d'achat immobilier s'améliore

Dans les sept villes où la baisse des prix des logements se confirme et où les taux d'intérêt ont tendance à augmenter, le pouvoir d'achat immobilier se maintient, voire il s'améliore. A Lyon, il reste stable. A Nantes, Montpellier, Nice et Marseille, le pouvoir d'achat progresse, ce qui signifie que pour un budget identique, les acquéreurs peuvent acheter quelques mètres carrés de plus, ou un bien mieux situé.

En revanche, la capitale reste toujours difficilement accessible. Sous l'effet conjugué de taux d'intérêt stables, mais d'un prix au m2 en hausse s'inscrivant à 7.978 euros/m2, les acquéreurs voient encore leur pouvoir d'achat diminuer : avec un budget annuel de 1.000 euros sur 20 ans, ils ne peuvent financer qu'un studio de 20,9 m2 pour un montant de 166.466 euros. Scénario similaire à Strasbourg où la hausse des taux de 0,15 point ne compense pas la baisse des prix constatée en décembre. Cependant, cette ville d'Alsace se positionne en tête du palmarès, en termes de pouvoir d'achat immobilier : il est possible d'y acquérir pour 1.000 euros de mensualité sur 20 ans, un bien de 69,8 m² (70,1 m² en novembre), contre 20,9 m2 (21,2 m² en novembre) à Paris, toujours dernière du classement.

Si le volume des transactions ralentit au cours des prochaines semaines et que l'évolution des prix patine, il est fort à parier que les accédants à la propriété voient leur pouvoir d'achat immobilier s'apprécier dès l'année prochaine.

Martine DENOUNE