• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Prêt à taux zéro : la majoration passe de 100% à50%

Pour financer un logement neuf, les primo accédants doivent désormais se contenter d'une majoration de leur prêt à taux zéro (PTZ) de 50%, contre 100% précédemment. Nos simulations.

Prêt à taux zéro : la majoration passe de 100% à50%

A compter du 1er juillet 2010, le prêt ultra compétitif subit un petit tour de vis. Pour l'achat d'un logement neuf, son montant ne peut plus être majoré que de 50%. Jusqu'au 30 juin dernier, son montant pouvait être majoré de 100%. Cette nouvelle disposition s'applique pour six mois avant le retour aux montant originels, sans plus aucune majoration, du PTZ au 1er janvier 2011.

En attendant, la révision en baisse de la majoration du PTZ réduit le pouvoir d'achat immobilier des primo-accédants, éligibles à ce financement sans intérêt. En matière de PTZ, c'est la date de l'offre de prêt formulée par l'établissement financier qui fait foi pour déterminer les conditions du financement. Se décider avant le 31 décembre prochain est un peu moins favorable que précédemment. Mais moins pénalisant que l'année prochaine.

Des simulations réalisées avec le concours du courtier en crédits Cafpi permettent de bien cerner l'impact du PTZ majoré de 50% par rapport à un PTZ majoré de 100%.

Un PTZ en zone A

Pour acheter un logement neuf de 150.000 euros, cette famille pourra plus obtenir au cours du second semestre 2010, qu'un PTZ de 37.500 euros contre 45.000 euros précédemment, c'est-à-dire quand le PTZ était majoré de 100%. Et si elle ne se décide pas avant le 31 décembre, son montant de PTZ se limitera à 25.000 euros l'année prochaine.

Un PTZ en zone B

Pour acheter un logement neuf de 120.000 euros en zone B, cette famille ne pourra plus obtenir au cours du second semestre, qu'un PTZ de 28.500 euros contre 36.000 euros précédemment, c'est-à-dire quand le PTZ était majoré de 100%. Et si elle ne se décide pas avant le 31 décembre, son montant de PTZ se limitera l'an prochain à 19.000 euros.

Un PTZ en zone C

Pour acheter un logement neuf de 90.000 euros en zone C, cette famille pourra obtenir au cours du second semestre un PTZ de 27.000 euros. Dans ce cas de figure, le montant de son PTZ reste identique à celui qu'elle aurait pu obtenir au cours du premier semestre, c'est-à-dire quand le PTZ était majoré de 100%. En revanche, pour toute demande de prêt formulée dès le 1er janvier prochain, le montant du PTZ tombera à 19.000 euros.

Une baisse de la capacité d'achat immobilier

Pas de doute. Le fait d'accorder un PTZ d'un montant moins généreux pénalise les candidats à l'accession à la propriété. Une acquisition en recourant au PTZ s'accompagne de la souscription d'un prêt complémentaire auprès d'une banque. " Le fait de passer à compter du 1er juillet 2010 d'une majoration du PTZ de 100 à 50% conduit à une baisse de la capacité d'investissement de l'acquéreur souligne Alain David, directeur de l'activité Crédit Immobilier au Cetelem. Pour la compenser, les particuliers peuvent emprunter sur une durée plus longue tout en conservant un taux d'effort identique ". Dans ce cas, ils augmentent le coût total de leur crédit car ils remboursent moins rapidement le capital emprunté auprès d'une banque. A moins qu'ils jettent leur dévolu sur un logement neuf moins cher, permettant de boucler leur plan de financement.

Martine DENOUNE