Prêts immobiliers : relative accalmie sur les taux

La hausse des taux marque le pas, selon les courtiers en ligne Empruntis et Meilleurtaux. Les taux sont stables en juin.

Prêts immobiliers : relative accalmie sur les taux

La hausse des taux connaît un coup de frein, selon les courtiers en crédit Empruntis et Meilleurtaux. Dans son baromètre mensuel, Empruntis remarque " des hausses de l'ordre de +0,05 % et une stabilité relative sur certaines durées ", alors qu'en mars certains taux marquaient encore des mouvements de +0,15 %. Meilleurtaux relève de son côté que 76 % de ses banques partenaires ont laissé leur taux inchangés en juin, 12 % procédant même à des baisses. Les hausses constatées ont été en moyenne de 0,08 % en moyenne.

L'OAT 10 ans à son niveau de janvier

Les deux courtiers expliquent ce mouvement par la baisse de l'OAT (obligation assimilable du Trésor) 10 ans, sur laquelle se calent généralement les banques pour fixer les taux des prêts à taux fixes. Elle se situe au 7 juin à 3,40 % " contre 3,80 % le 11 avril, revenant au même niveau que début janvier 2011 ", note Meilleurtaux.

Pas forcément de quoi annoncer une franche baisse pour les emprunteurs. D'une part, une hausse du taux directeur de la BCE est attendue pour les prochains mois, ce qui ne plaide pas en faveur d'une baisse des taux variables (fixés en fonction des taux courts de marchés comme l'Euribor trois mois, qui lui-même est directement corrélé au taux directeur de la BCE). D'autre part, la baisse des OAT, qui elle joue sur la fixation des taux fixes des prêts, pourrait avant tout permettre aux banques de reconstituer leur marge. Ainsi " elles peuvent cesser d'augmenter leur taux de crédit, et rester compétitives ".

Taux moyens fixes et variables début juin

Il s'agit du taux hors assurance.

Edouard LEDERER