Prêts immobiliers : forte hausse des taux en janvier

Les taux des crédits immobiliers sont en hausse sur toutes les durées et toutes régions, selon empruntis.com. L'augmentation moyenne est de 0,25 point pour les prêts de 15 à 20 ans. Rétrospective.

Prêts immobiliers : forte hausse des taux en janvier

La hausse moyenne des taux fixes des prêts immobiliers tourne autour de 0,25 point par rapport au mois de décembre 2010. Elle est plus importante par rapport à novembre. " Nous constatons une hausse de 0,45% en moyenne en deux mois sur les taux fixes des crédits aux particuliers. Suivant la hausse des OAT, les taux des crédits ont en effet enregistré des hausses notables. Cependant, il convient de relativiser cette hausse, car pour le cas d'un particulier qui emprunte 200.000 euros sur 20 ans, cela correspond à 47 euros en plus sur sa mensualité entre un taux à 3,50% et l'autre à 3,95% " , explique Maël Bernier, directrice de la communication d'Empruntis.com.

Les taux des prêts immobiliers sont généralement fixés à partir des taux des emprunts d'Etat à long terme. L'OAT à 10 ans, par exemple, était à 3,42% le 17 janvier 2011 contre 3,35 % le 14 décembre 2010 et moins de 3% en novembre, ce qui explique l'augmentation des taux des prêts immobiliers entre novembre et décembre 2010 et janvier 2011.

De gros écarts selon les régions

Si l'on examine les taux de marché pratiqués, les régions les moins chères sont le Sud-ouest avec 3,60% sur 15 ans, l'Ouest et le Sud-ouest avec 3,80% sur 20 ans. Les régions la plus chère sur 20 ans sont : Le Nord avec 3,85% sur 15 ans, 4,10% sur 20 ans et 4,30% sur 25 ans. Il s'agit de la région qui enregistre les plus fortes hausses avec respectivement + 0,30% sur 15 ans, + 0,35% sur 20 ans et +0,40% sur 25 ans en seulement un mois.

" Les minima restent globalement stables, mais rappelons qu'ils ne concernent que les candidats à l'acquisition disposant des meilleurs revenus ", précise Maël Bernier. Sur des durées courtes, par exemple 7 ans, on peut trouver, pour les bons dossiers, des taux minima à 2,90% (régions Ouest et Ile -de -France), 2,98% (Méditerranée, Rhône Alpes). Pour les autres régions les taux les plus bas sur 7 ans s'affichent à près de 3 %. Dès que l'on approche une durée de 10 ans, le taux minimal passe à 3% dans la plupart des régions. Dans toutes les régions, les meilleurs dossiers d'emprunteurs peuvent trouver du 15 ans à 3,15% en taux minimal.

Bernard LE COURT (Les Echos)