Location de vacances : bien rédiger sa petite annonce

Une annonce bien rédigée, c’est une maison bien louée ! Nos conseils pour séduire vos futurs locataires.

Location de vacances

Des photos attractives

C’est le B.A.-ba, et la première chose que les potentiels locataires regardent ! Ne lésinez pas sur la qualité, ni sur la quantité. Les photos doivent être belles et mettre en valeur votre propriété, avec des images de l’intérieur, de l’extérieur, de la vue…

Un titre accrocheur

Entre « appartement ici » et « nid douillet pour deux en centre-ville », lequel est le plus vendeur ? Portez une grande attention au titre. A la fois descriptif et accrocheur, il donnera envie d’en savoir plus.

Un texte soigné

Dans l’annonce, mettez les points forts en avant. Présentez votre intérieur, sa superficie, le nombre de pièces, de couchages. Détaillez les équipements et prestations (machine à laver, piscine, connexion internet…), le cadre extérieur voire, en fin d’annonce, les environs (sites touristiques, loisirs à proximité…).

Une présentation agréable

Côté présentation, aérez votre annonce en faisant des paragraphes. Elle doit être agréable à lire. Enfin, relisez-vous bien pour corriger les éventuelles fautes d’orthographe qui se seraient glissées dans votre texte.

Une réactivité sans faille

Tenez votre calendrier de disponibilités à jour et dès que vous recevez un message, répondez-y sans tarder. Les internautes contactent souvent plusieurs personnes à la fois, votre réactivité sera un atout supplémentaire.

Des tarifs clairs

Dernier point essentiel : les tarifs. Pour plus de clarté, affichez des tarifs charges comprises, par nuit et/ou par semaine et mentionnez noir sur blanc les frais annexes (ménage, taxe de séjour...).

Découvrir aussi

Nos recommandations

Pourquoi  "prendre date"  revêt un intérêt pour la souscription de certains produits d’épargne ?

S’il est important de raisonner en termes financiers, de nombreux autres critères doivent entrer en ligne de compte.

Taxe foncière, travaux d'entretien, assurance, chauffage,... L'achat d'une résidence secondaire entraîne des frais, que l'on minimise trop souvent. Mieux vaut faire ses comptes avant de s'engager.

Entre comptes courants et comptes épargne, mettre en place une bonne gestion s’apparente parfois à un parcours du combattant.

Les redevables de la taxe d’habitation au titre d’une résidence secondaire à Paris, vont la voir bondir en 2017. Explications.