• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Qu’est-ce qu’une copropriété ?

Tout savoir sur ce qu’est une copropriété, sur le rôle du Syndic et ses attributions grâce à deux experts.

Avec Catherine Schmidiger, rédactrice en chef au Particulier immobilier, spécialiste au sein du groupe Le Particulier de l’immobilier ;
et Maître Gabriel Neu-Janicki, avocat à la cour de Paris et dirigeant de son propre cabinet. Il est spécialiste de l’immobilier et membre de la Royal institution of Chartered Surveyors.

Gabriel Neu-Janicki – Par analogie, la copropriété, c’est un peu comme une société qui a des actionnaires. Ces derniers vont designer un dirigeant. Les actionnaires, ce sont les copropriétaires ; le dirigeant, c’est le syndic. Le syndic a en charge la gestion administrative, financière et technique de l’immeuble. Les actionnaires - donc les copropriétaires - vont désigner les membres d’un conseil syndical dont le rôle sera de surveiller le syndic, de l’assister et également de contribuer à prendre un certain nombre de décisions.

La copropriété est une entreprise : quelles sont les limites de cette analogie ?

Catherine Schmidiger – L’image est séduisante mais elle a ses limites. Les copropriétaires sont en général un peu moins formés et moins impliqués dans la gestion de leur immeuble. Pourtant, la loi exige d’eux qu’ils le soient. Ce manque d’implication et de formation, c’est ce qui crée un certain nombre de dysfonctionnements et de malentendus. C’est pour ça que qu’il est souvent complexe de gérer une copropriété avec un syndic.