Bien préparer sa retraite : une évidence partagée mais pas concrétisée

Une pluie d’études et sondages sur la retraite a été produite dernièrement. Fin d’année assombrie justement, pour les retraités au vu des résultats obtenus.

Bien préparer sa retraite : une évidence partagée mais pas concrétisée

D’emblée, un tiers des seniors estime avoir mal préparé sa retraite, selon un sondage réalisé par BNP Paribas, TNS Sofres et Notre Temps.
Un pourcentage d'autant plus préoccupant que 53% des seniors âgés de plus de 65 ans déplorent une baisse de leur niveau de vie et 62% d’entre eux estiment que le montant de leur retraite sera plus insuffisant encore, à l’avenir.
Oubliez donc le mythe du retraité désinvolte au teint toujours halé, hiver comme été, partageant son temps entre un yacht sur la côte d’azur et un chalet à la montagne, faisant le bonheur des grands restaurateurs et des pontes de la chirurgie esthétique.

Mais si l’expérience de chacun est censée être le trésor de tous, les regrets des retraités d’aujourd’hui devraient encourager les retraités de demain à se constituer le plus tôt possible leur propre trésor de guerre. D’autant plus que 78% des actifs estiment nécessaires des sources supplémentaires de financement aux régimes obligatoires, d’après une étude du cabinet Deloitte.

 

Plus de la moitié des Français ne font rien pour leur retraite

Or même si 3 Français sur 4 sont conscients qu’il est de leur ressort de planifier leur retraite, 52% ne font rien à l’heure actuelle, selon l’étude de BlackRock, le plus grand gestionnaire mondial.

Pourtant, les personnes interrogées espèrent en moyenne un revenu annuel de 29.000 euros alors que le revenu annuel moyen d’un retraité aujourd’hui est de 14.600 euros. Soit, la moitié seulement ! Jeunesse rêve, vieillesse décompte. Et ce n’est pas en continuant à conserver leur argent dans des comptes bancaires et des livrets d’épargne paresseux, comme 79% des Français, que le rêve deviendra réalité et que le revenu moyen des retraités tricolores pourra prétendre s’aligner sur celui des Suisses égal, aujourd’hui, à plus de 43.000 euros par an.

Il faut savoir que même les livrets d’épargne préservent mal votre capital de l’inflation. Mais voilà, les futurs retraités boudent les produits de rente : 8% seulement des Français y voient une source de revenu pour leur retraite. Presqu’autant que ceux (7%) qui misent sur le loto et l’Euro Millions !

Cette pleine cuvée de chiffres annonce une autre période pour 2013 : la réforme de… la réforme des retraites.