• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Retraite Incidence de la réforme sur le montant des pensions

A âge de départ identique, la pension de retraite est moins élevée après la réforme. Les simulations de France Retraite.

Retraite Incidence de la réforme sur le montant des pensions

Avec le report de l'âge minimum légal de la retraite à 62 ans, les Français vont travailler plus longtemps, donc cotiser plus longtemps aux régimes complémentaires (Arrco pour tous et Agirc pour les cadres), pour au final obtenir une retraite supérieure à ce qu'elle aurait été s'ils étaient partis à 60 ans avant la réforme. Mais, à durée de travail équivalente (60 ans et 4 mois pour la génération née en 1961 ou 62 ans pour celle née en 1956 par exemple, voir tableau), le montant de la pension aurait été plus important avant la réforme, puisque cette personne aurait bénéficié de la surcote (1,25% de plus par trimestre travaillé au-delà de 60 ans et à condition qu'elle ait le nombre de trimestres nécessaires). Avec le recul de l'âge minimum légal de départ à la retraite, la surcote de 4 mois dans notre premier exemple ou de deux ans dans le second, disparaît. Du coup, à durée de travail équivalente et en supposant que les trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein aient tous été cotisés, le retraité touchera, après la réforme, une pension plus faible que celle qu'il aurait obtenu avant. Quand la surcote n'est que de 4 mois (né en 1951), la différence est assez faible (111 euros par an pour le non-cadre et 177 euros pour le cadre à 60.000 euros de rémunération brute par an), mais quand elle passe à 2 ans (né en 1956), elle est plus significative (1.881 euros par an pour le non-cadre et 1.587 euros pour le cadre).

Quel différentiel de pension pour un non-cadre ?

Pour voir la différence du niveau de pension avant et après la réforme, à âge de départ à la retraite égal, il faut comparer les deux dernières colonnes du tableau. Un non-cadre né en 1951 (1ère ligne) aurait touché une pension de 12.179 euros s'il était parti à la retraite à 60 ans et 4 mois (avec une surcote de 4 mois) dans l'ancien dispositif. Avec la réforme, il ne touchera plus que 12.068 euros en partant à ce même âge _ le nouvel âge légal pour lui, donc sans surcote. Un non-cadre né en 1956 (6ème ligne) aurait touché une pension de 14.859 euros s'il était parti à la retraite à 62 ans (avec une surcote de 2 ans) dans l'ancien dispositif. Avec la réforme, il ne touchera plus que 12.978 euros en partant à ce même âge _ le nouvel âge légal pour lui, donc sans surcote.

Le différentiel pour un cadre gagnant 60.000 euros bruts par an

Pour voir la différence du niveau de pension avant et après la réforme, à âge de départ à la retraite égal, il faut comparer les deux dernières colonnes du tableau. Un cadre né en 1951 (1ère ligne) aurait touché une pension de 30.373 euros s'il était parti à la retraite à 60 ans et 4 mois (avec une surcote de 4 mois) dans l'ancien dispositif. Avec la réforme, il ne touchera plus que 30.196 euros en partant à ce même âge le nouvel âge légal pour lui, donc sans surcote.

Le différentiel pour un cadre gagnant 120.000 euros bruts par an

Pour voir la différence du niveau de pension avant et après la réforme, à âge de départ à la retraite égal, il faut comparer les deux dernières colonnes du tableau. Un cadre né en 1951 (1ère ligne) aurait touché une pension de 53.192 euros s'il était parti à la retraite à 60 ans et 4 mois (avec une surcote de 4 mois ) dans l'ancien dispositif. Avec la réforme, il ne touchera plus que 52.660 euros en partant à ce même âge _ le nouvel âge légal pour lui, donc sans surcote.

Mireille WEINBERG